« Bulb’in Centre s’adresse aux por­teurs de pro­jets »

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - LE BERRY ET LA RÉGION -

La Chambre de com­merce et d’in­dus­trie ( CCI) du Centre a lan­cé une pla­te­forme de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif (crowd­fun­ding) nom­mée Bulb’in Centre. Cet ou­til peut être un moyen pour des en­tre­pre­neurs de fi­nan­cer des pro­jets. Jordane Biasse, res­pon­sable Trans­mis­sion, re­prise et fi­nan­ce­ment à la CCI du Cher, gère cette pla­te­forme dans le dé­par­te­ment. • À quels pro­jets s’adresse cette pla­te­forme ? Jordane Biasse : « Bulb’in Centre s’adresse aux por­teurs de pro­jets de créa­tion ou de re­prise d’en­tre­prise et aux en­tre­pre­neurs dé­jà ins­tal­lés qui pro­posent aux ac­teurs du ter­ri­toire de les sou­te­nir. Le crowd­fun­ding est un moyen de fi­nan­ce­ment com­plé­men­taire aux fi­nan­ce­ments ban­caires avec une phi­lo­so­phie de sou­tien à l’éco­no- mie ter­ri­to­riale. La par­ti­ci­pa­tion peut se faire en don contre don c’es­tà- dire que la per­sonne qui sou­tient fi­nan­ciè­re­ment le pro­jet ob­tient en contre­par­tie des parts so­ciales de l’en­tre­prise mais ça peut être aus­si un re­pas gra­tuit, si le por­teur du pro­jet est un res­tau­ra­teur , une re­mise… Dans le cas du don pour don, le pro­jet doit s’éle­ver au mi­ni­mum à 1 000 €. L’equi­ty est une autre forme de par­ti­ci­pa­tion. Le por­teur ouvre le ca­pi­tal de sa so­cié­té à des in­ves­tis­seurs pour un mon­tant mi­ni­mum de 50 000 €. Les sommes sont dues par les do­na­teurs seule­ment si la to­ta­li­té de la somme at­ten­due par le por­teur de pro­jet est at­teinte. La pla­te­forme, qui a ou­vert en oc­tobre der­nier, ac­cueille un seul pro­jet du Cher mais quatre autres sont en cours de mon­tage. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.