Trop plein

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - La Une -

Les ap­pels à un blo­cage des routes lors d'une jour­née de mo­bi­li­sa­tion na­tio­nale, sa­me­di 17 no­vembre, se mul­ti­plient. La co­lère des usa­gers de la route, amor­cée par la nou­velle li­mi­ta­tion à 80 km/h, prend une am­pleur in­at­ten­due qui n’est pas sans rap­pe­ler celle des bon­nets rouges. En cause, la hausse des prix des car­bu­rants dans les sta­tions-ser­vice – où le ga­zole est de­ve­nu presque aus­si cher que l'es­sence sans plomb – qui ir­rite au­to­mo­bi­listes et pro­fes­sion­nels. Une hausse due à la flam­bée du cours du ba­ril de pé­trole et à l’aug­men­ta­tion des taxes sur les car­bu­rants – no­tam­ment sur le die­sel – vou­lue dans le cadre de la tran­si­tion éner­gé­tique, le tran­sport ap­pa­rais­sant res­pon­sable du quart des émis­sions de gaz à ef­fet de serre. L’ob­jec­tif est donc d’in­ci­ter les Fran­çais à moins consom­mer de pé­trole et sur­tout de ga­zole, le­quel bé­né­fi­ciait pour­tant de primes in­ci­ta­tives jus­qu’en 2014. Au­tre­ment dit rou­ler moins ou uti­li­ser des moyens de tran­sport plus res­pec­tueux de l’environnement. En­core faut-il le pou­voir. Parce que les vé­hi­cules dits propres coûtent en­core cher. Parce que les modes de dé­pla­ce­ment al­ter­na­tifs – vé­lo, train, bus — ne sont pas for­cé­ment adap­tés aux réa­li­tés éco­no­miques et ter­ri­to­riales. A moins de re­pen­ser notre mode de vie au quo­ti­dien au point d’al­ler tous vivre en mé­tro­pole ? « Un pays où le litre d’es­sence est de­ve­nu plus cher que le litre de rouge est en dan­ger », iro­ni­sait Jo­sé Ar­tur. ■ Ludovic Mes­nard

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.