Claire May­na­dier, l’art­thé­ra­pie au mul­ti-ac­cueil

Elle in­ter­vient au­près des pu­blics jeunes, âgés ou han­di­ca­pés uti­li­sant l’art-thé­ra­pie pour fa­vo­ri­ser la ren­contre et ai­der à éveiller la créa­ti­vi­té. Exemple au­près des Pit­chouns à Ar­dentes.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Du Côté D’ardentes - Ma­ga­li Cha­be­nat (CLP)

Ori­gi­naire du Tarn, ha­bi­tant de­puis 30 ans dans le Ber­ry et ac­tuel­le­ment à Neu­vy-Pailloux, cette mère de trois en­fants a exer­cé comme mo­ni­trice édu­ca­trice pen­dant une ving­taine d’an­nées à Mon­ti­pou­ret puis à Ar­dentes à l’Ai­da­phi (As­so­cia­tion in­ter­dé­par­te­men­tale pour le dé­ve­lop­pe­ment des ac­tions en fa­veur des per­sonnes han­di­ca­pées et in­adap­tées), trois ans en ex­ter­nat mé­di­co­édu­ca­tif à Châ­teau­roux et avec des adultes po­ly­han­di­ca­pés au centre de soins pu­blic com­mu­nal pour po­ly­han­di­ca­pés d’Is­sou­dun. Au­jourd’hui, elle in­ter­vient à Ar­dentes en qua­li­té d’art-thé­ra­peute. Après des cours d’art par cor­res­pon­dance pen­dant deux ans, Claire s’est for­mée en art-thé­ra­pie à l’Ine­cat Pa­ris, un cur­sus com­plé­té à l’Ir­pe­cor où Be­noît Le­sage in­tègre dif­fé­rentes tech­niques psy­cho­cor­po­relles à la danse. « La pra­tique est in­dis­pen­sable pour pré­tendre ac­com­pa­gner les per­sonnes ayant un han­di­cap ou pas. » À son compte de­puis 2015, Claire a dé­bu­té sa car­rière en tant que mé­dia­trice ar­tis­tique. Elle a exer­cé dans dif­fé­rentes struc­tures d’ac­cueil de la pe­tite-en­fance, de per­sonnes âgées dé­pen­dantes, de la per­sonne han­di­ca­pée, en­fants et ado­les­cents au­tistes. « Tout le long de ma car­rière, j’ai ac­com­pa­gné des per­sonnes en créant un lieu, un es­pace, où cha­cun peut s’ex­pri­mer au­tre­ment qu’avec le lan­gage ver­bal. La ri­chesse de cette ap­proche, me per­met au­jourd’hui de croire en ce tra­vail et de per­sé­vé­rer. » Pour la troi­sième an­née consé­cu­tive, Claire May­na­dier ef­fec­tue une in­ter­ven­tion bi­men­suelle à l’es­pace mul­ti-ac­cueil d’Ar­dentes, Les Pit­chouns. La pre­mière par­tie de la séance, consiste à convier tous les en­fants à écou­ter des mor­ceaux joués à la flûte, pour com­men­cer en dou­ceur. En­suite, har­mo­ni­ca, ac­cor­déon dia­to­nique, chan­sons, poé­sies et comp­tines éveillent l’at­ten­tion et l’écoute des en­fants et sont par­fois par­fois sui­vis d’une danse im­pro­vi­sée ! Elle pro­pose éga­le­ment des jeux de rythme, des rondes chan­tées aux plus grands, dans un autre es­pace. Claire May­na­dier ac­cueille aus­si des per­sonnes en séances in­di­vi­duelles et anime des ate­liers de groupe, men­suels ou­verts à tous, ba­sés sur l’art-thé­ra­pie par le mou­ve­ment dan­sé, à l’es­pace art et culture de Déols, le sa­me­di de 17 h à 19 h. Danse, mu­sique, arts plas­tiques, Claire May­na­dier a tou­jours bai­gné dans des pra­tiques cor­po­relles et ar­tis­tiques. Dès son plus jeune âge, elle a des­si­né, im­pro­vi­sé, joué de la flûte à bec mais aus­si de l’har­mo­ni­ca et de l’ac­cor­déon. « Pour moi, la danse consti­tue un rap­port au monde, une fa­çon d’être et de ren­con­trer les choses de la vie. J’as­pire à ce que toutes ces ap­proches se dé­mo­cra­tisent, ce qui, au­jourd’hui, pour mon grand bon­heur, évo­lue de plus en plus dans ce sens. »

• Con­tact : Tél.06 73 49 91 60 ou claire.may­na­[email protected]­na­doo.fr

▶ Claire May­na­dier au­près des tout-pe­tits ar­den­tais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.