P. Fi­que­mont : pè­le­rin jeû­neur de Vé­ze­lay à Gar­gi­lesse

Pra­ti­quant ré­gu­liè­re­ment le jeûne de­puis des an­nées, ce coach en créa­ti­vi­té as­sure ne pas s’être ali­men­té pen­dant vingt et un jours, tout en che­mi­nant sur la route de Com­pos­telle.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Du Côté D’éguzon - • Fré­dé­ric Merle

Le 4 oc­tobre, chez lui à Gi­vry, dans l’Yonne, Phi­leas Fi­que­mont pe­sait 79 kg. Le 26 oc­tobre, au terme d’un pé­riple qui l’a conduit jus­qu’à Gar­gi­lesse le long du che­min de Com­pos­telle, il es­time son poids à 64 kg. Es­time seule­ment car il s’est pe­sé pour la der­nière fois à Ne­vers et avait alors per­du 10 kg. Cette perte de poids n’est pas la consé­quence de l’ef­fort phy­sique four­ni par le mar­cheur mais du jeûne qu’il s’est im­po­sé. En ef­fet, le pè­le­rin jure qu’il n’a fait que boire pen­dant vingt et un jours. « Jus­qu’à quatre litres d’eau les jours où il fai­sait chaud, avec des ti­sanes le soir. » Des ti­sanes tout fait quel­conques bues avant tout pour leurs qua­li­tés gus­ta­tives. Ce coach en créa­ti­vi­té vou­lait, dit-il, ac­com­plir quelque chose de plus grand que lui avant ses 50 ans qu’il fê­te­ra en jan­vier. On dire que c’est chose faite ! « Pour­tant, mi­ni­mise-t-il, je ne suis pas un sur­homme. Je suis fait comme tout le monde et tout le monde est ca­pable d’en faire au­tant. Mon aven­ture montre qu’il est réel­le­ment pos­sible de man­ger moins. » En dé­pit du ca­rac­tère ca­tho­lique de la des­ti­na­tion de Com­pos­telle, cette pri­va­tion de nour­ri­ture n’avait pas de si­gni­fi­ca­tion re­li­gieuse pour Phi­leas Fi­que­mont, qui se dit sen­sible à la spi­ri­tua­li­té mais sans être at­ta­ché à un dogme pré­cis. Sa marche, émaillée d’in­ter­views don­nées aux mé­dias lo­caux, était plu­tôt pla­cée sous le signe de la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique et pour la pré­ser­va­tion de la bio­di­ver­si­té, qui exige que nous mo­di­fiions nos ha­bi­tudes ali­men­taires. Au-de­là des dis­cus­sions qu’il a sus­ci­tées sur ce thème che­min fai­sant, le coach a donc prou­vé qu’on pou­vait conci­lier jeûne et ac­ti­vi­té phy­sique, même si ses étapes jour­na­lières de 15 à 20 km étaient un peu moins longues que celles du pè­le­rin clas­sique. « Je n’ai pas vou­lu for­cer, ren­con­naît-il. Je dé­si­rais aus­si avoir le temps de prendre des pho­tos, de vi­si­ter, d’échan­ger… Au bout du compte, je m’étonne moi-même. Ces der­niers jours, j’ai avan­cé à un rythme d’en­fer ! »

Bien sûr, le pè­le­rin jeû­neur ne s’est pas lan­cé du jour au len­de­main. « J’ai com­men­cé à me do­cu­men­ter sur le jeûne en 2011 mais sans pas­ser à l’acte, re­trace le Bour­gui­gnon qui confie, avoir pe­sé jus­qu’à 93 kg pour 1,78 m, « sans pour­tant avoir l’im­pres­sion de man­ger comme une brute. En 2012, les mé­de­cins m’ont mis à la diète pour soi­gner une in­flam­ma­tion du pan­créas. Ce­la a été une vraie dé­cou­verte. De­puis, je m’abs­tiens de man­ger deux fois par an pen­dant une se­maine. Je pra­tique éga­le­ment le jeûne quo­ti­dien, mon seul vrai re­pas étant ce­lui du soir. »

Cer­tains pré­tendent que la marche sti­mule les neu­rones. Phi­leas Fi­que­mont en a fait l’ex­pé­rience et comme il se dé­fi­nit comme « un hy­per­créa­tif », il n’est pas éton­nant qu’il rentre chez lui des pro­jets plein la tête. Tout en mar­chant, il a tout d’abord conçu un jeu pour sen­si­bi­li­ser les en­fants au ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. Il pro­jette éga­le­ment, un peu dans la li­gnée de ce que pro­pose la fé­dé­ra­tion Jeûne et ran­don­née, de mettre en place pour un pu­blic de cadres des stages al­liant jeûne et coa­ching sur la route de Com­pos­telle. En­fin, il se donne quelques mois pour ré­di­ger un livre re­la­tant son ex­pé­rience de jeû­neur. Cet ou­vrage ser­vi­ra de sup­port à un cycle de confé­rences qui pas­se­ra cer­tai­ne­ment par le Ber­ry. Pour en sa­voir plus : page Fa­ce­book Jeûne et Com­pos­telle.

▶ Phi­leas Fi­que­mont s’était fixé Gar­gi­lesse comme point d’ar­ri­vée de son pé­riple.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.