Ai­gu­rande se sou­vient de la fin de la Grande Guerre

À l’oc­ca­sion du cen­te­naire de l’ar­mis­tice de 1918, une ex­po­si­tion se­ra pré­sen­tée et un spec­tacle don­né à la mai­son d’ex­pres­sion et des loi­sirs sa­me­di 10 no­vembre à 20 h.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Du Côté D’aigurande - Jea­nine Ber­du­cat (CLP)

La mu­ni­ci­pa­li­té d’Ai­gu­rande vou­lant fê­ter di­gne­ment le cen­te­naire de l’ar­mis­tice de 1918, la troupe théâ­trale AE­quo­ran­da, les col­lé­giens, les éco­liers de Jean-Mou­lin et la mé­dia­thèque se sont as­so­ciés. Il y a quatre ans, AE­quo­ran­da et l’école avaient dé­jà pro­po­sé une lec­ture de lettres de poi­lus. Sa­me­di 10 no­vembre à 20 h dans la Mel, la troupe li­ra de nou­veau des textes très forts ac­com­pa­gnés d’un dia­po­ra­ma pour évo­quer la fin de la guerre et l’après-guerre. Ma­rieC­laude Bou­chon­net, la pré­si­dente d’AE­quo­ran­da, et son équipe ont ef­fec­tué un gros tra­vail de re­cherche : «Nous sommes al­lés aux ar­chives dé­par­te­men­tales dé­pouiller des jour­naux de l’époque, au centre de la mé­moire d’Is­sou­dun et sur le site de L’Écho du Ber­ry pour trou­ver un maxi­mum de do­cu­ments si­gni­fi­ca­tifs. En­suite, nous avons trié et clas­sé par thèmes. » Plu­sieurs su­jets se­ront trai­tés : la liesse du 11 no­vembre 1918, le dif­fi­cile re­tour à la paix, le re­tour des sol­dats, les femmes, les en­fants, la vie quo­ti­dienne dans l’Indre… Les comptes ren­dus de jour­naux sont le re­flet de scènes vé­cues, les lettres consti­tuent des té­moi­gnages pré­cieux des­quels res­sortent tou­jours une grande dou­leur et une im­pres­sion de gâ­chis. Des veuves, des or­phe­lins, des hommes han­di­ca­pés ou trau­ma­ti­sés, des pa­rents qui ra­pa­trient le corps de leur fils… C’est toute cette am­biance des an­nées qui ont sui­vi ce ter­rible conflit que vont faire re­vivre les ac­teurs. Pa­ral­lè­le­ment, la classe de cours moyen de Va­lé­rie Mor­te­crette a pré­pa­ré une ex­po­si­tion de ta­bleaux évo­quant l’après-guerre avec ses vil­lages dé­truits et ses « gueules cassées. » La mé­dia­thèque s’est pen­chée sur l’his­toire du mo­nu­ment aux morts d’Ai­gu­rande et pré­sen­te­ra une ex­po­si­tion que le pu­blic re­trou­ve­ra à la mé­dia­thèque du 19 no­vembre au 11 dé­cembre. Les col­lé­giens ont quant à eux écrit des slams sur le rôle des femmes dans la guerre et sur le re­tour des poi­lus, sous la hou­lette de Pas­ca­line La­ver­dant, la do­cu­men­ta­liste. Les deux classes de troi­sième, après avoir lu dif­fé­rents do­cu­ments, ont sé­lec­tion­né les in­for­ma­tions im­por­tantes puis choi­si le per­son­nage qu'ils vou­laient in­car­ner. Ils avaient le choix entre le poi­lu lui-même, l'épouse ou l'en­fant. Par groupes de deux ou trois, ils ont écrit à la pre­mière ou à la deuxième per­sonne pour que les sen­ti­ments et les émo­tions soient ex­pri­més avec plus d’in­ten­si­té. Six col­lé­giens li­ront ces textes sa­me­di 10 no­vembre. Ce pro­jet s'ins­crit dans le pro­gramme d'his­toire de troi­sième ain­si que dans le par­cours ci­toyen du col­lé­gien.

▶ Six col­lé­giens li­ront des slams lors du spec­tacle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.