Ay­me­ric Brisse se lance dans le diag­nos­tic im­mo­bi­lier

C’est à Cluis, dans son fief, que cet an­cien com­mer­cial de l’ou­tillage et de la me­nui­se­rie ef­fec­tue une re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle en créant sa so­cié­té, AB Diag­nos­tics.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Neuvy-saint-sépulchre Du Côté De - Lau­rence Maître (CLP)

AC­luis, Ay­me­ric Brisse vient de créer AB Diag­nos­tics, une en­tre­prise spé­cia­li­sée dans le diag­nos­tic im­mo­bi­lier. Le tech­ni­cien réa­lise des diag­nos­tics im­mo­bi­liers obli­ga­toires dans le cadre de la vente, de la lo­ca­tion ou de tra­vaux sur un bien. Ba­sée au 16 rue de la Ci­té, sa so­cié­té est opé­ra­tion­nelle de­puis le 1er sep­tembre. Après vingt ans en tant que com­mer­cial dans le do­maine de l’ha­bi­tat, Ay­me­ric, ma­rié et père de deux en­fants, a pour­sui­vi sa car­rière par une re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle : « Je vou­lais un sta­tut de pro­fes­sion­nel in­dé­pen­dant tout en res­tant dans le do­maine de l’ha­bi­tat ; c’est ain­si que j’ai choi­si de me for­mer pour de­ve­nir diag­nos­ti­queur. Et puis 40 ans, c’est le bon âge pour se lan­cer ! »

Une ex­pé­rience com­mer­ciale

Ay­me­ric Brisse a ob­te­nu son bac Sciences et tech­no­lo­gies ter­tiaires au ly­cée George-Sand à La Châtre avant de tra­vailler pour des agences d’in­té­rim dans di­vers sec­teurs. Le jeune homme est en­suite em­ployé par la so­cié­té Ber­ner en tant que com­mer­cial dans le do­maine de l’ou­tillage pour le bâ­ti­ment du­rant dix ans avant de re­joindre la so­cié­té Fe­di­da et de pro­po­ser à ses clients des ac­ces­soires de me­nui­se­rie. « J’ai sillon­né les routes de l’Indre et de la Creuse pen­dant de nom­breuses an­nées. » Après avoir quit­té son en­tre­prise, il y a quelques mois, il s’est donc for­mé à Pa­ris au­près d’Ab­si­dia, un or­ga­nisme de cer­ti­fi­ca­tion per­met­tant d’exer­cer le mé­tier de diag­nos­ti­queur im­mo­bi­lier. « Ce n’est pas rien, il faut des qua­li­fi­ca­tions pré­cises cer­ti­fiées par l’État pour pou­voir exer­cer ce mé­tier. » Après l’achat du ma­té­riel né­ces­saire, comme une ma­chine à plomb, il vient de créer sa so­cié­té.

Ay­me­ric pro­pose donc à ses clients d’ef­fec­tuer pour la vente et la lo­ca­tion des diag­nos­tics por­tant sur l’élec­tri­ci­té, le gaz, la pré­sence de plomb, d’amiante, de termites et ef­fec­tue éga­le­ment les DPE, les diag­nos­tics de per­for­mance éner­gé­tique. « Des diag­nos­tics peuvent se faire éga­le­ment avant des tra­vaux, c’est d’ailleurs la ré­gle­men­ta­tion qui s’ap­plique aux col­lec­ti­vi­tés. Je peux aus­si in­ter­ve­nir sur de­mande pour des diag­nos­tics non obli­ga­toires lorsque les per­sonnes veulent être cer­taines que leur ha­bi­tat n’est pas tou­ché par les termites ou les moi­sis­sures qui pour­raient en­dom­ma­ger la char­pente ou les pla­fonds de leur ha­bi­ta­tion. » Ay­me­ric va donc tra­vailler aus­si bien avec des par­ti­cu­liers qu’avec des col­lec­ti­vi­tés ou des no­taires et des agences im­mo­bi­lières. Son sec­teur s’étend de l’Indre à la Creuse.

• Contact : Tél. 06 63 82 82 09 ou ab­diag­nos­[email protected]

▶ Ay­me­ric Brisse, 40 ans, est ma­rié et père de deux en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.