Être pa­rents au­jourd’hui

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Loisirs - Isa­belle Ma­thioux, so­phro­logue, spé­cia­li­sée en com­mu­ni­ca­tion bien­veillante à Mon­ti­pou­ret (36)

C’est bien connu, la clé­ma­tite doit avoir le pied à l’ombre et la tête au so­leil. Du coup, on couvre le pied d’une tuile. Mais ce n’est pas la meilleure so­lu­tion car on étouffe le pied et on ap­porte un abri à toutes sortes de nui­sibles. Pré­fé­rez plan­ter une vi­vace qui por­te­ra son ombre sur le pied de la grim­pante sans la pri­ver d’air. Ici on a op­té pour une Ca­ta­nanche cea­ru­lea, hau­teur 50 cm et lar­geur 40 cm. Et sa flo­rai­son est vrai­ment sym­pa.

Avant toute chose, je précise que j’ai moi-même un pe­tit schtroumpf et une schtroump­fette et suis co-au­teure d’un pe­tit guide pour construire et apai­ser des re­la­tions po­si­tives avec les jeunes en­fants. Être pa­rents est une belle aven­ture, loin d’être évident. En ef­fet, on ne nous ap­prend pas à de­ve­nir pa­rents. Nous agis­sons sou­vent par rap­port à nos propres mo­dèles pa­ren­taux, en imi­tant ou s’op­po­sant à ce que l’on a vé­cu. Notre his­toire fa­mi­liale, notre édu­ca­tion, notre en­vi­ron­ne­ment ou en­core nos for­ma­tions pro­fes­sion­nelles laissent des traces, des em­preintes, des croyances .

Et vous, quel type de pa­rent êtes­vous ? Etes-vous le pa­rent que vous aviez ima­gi­né ? Car il y a sou­vent un monde entre l’idée que l’on se fait de la mis­sion de pa­rents et la réa­li­té ! C’est la fin des va­cances, les en­fants, pe­tits et grands sont re­par­tis à l’école. Alors que cer­tains pa­rents et/ou grands-pa­rents se disent d’autres, peinent à re­mettre leurs Soyons des pa­rents humbles, c’est le rôle d’une vie, une im­mense res­pon­sa­bi­li­té, res­pon­sables d’un autre pe­tit être hu­main, rien de moins c’est pour ce­la que vous êtes que d’être res­pon­sables mais pas cou­pables. Par­fois, nous n’avons pas les moyens d’être le pa­rent co­ol, au top, qui gère n’im­porte quelle si­tua­tion. Nous n’avons pas tou­jours les clés ! Nous sommes sim­ple­ment hu­mains.

À la se­conde où nous de­ve­nons pa­rents, nous avons trois mis­sions im­por­tantes à re­le­ver : ai­mer, gui­der, trans­mettre.

As­tuce de la se­maine : Chaque jour est dif­fé­rent, gar­dez en tête vos trois mis­sions de pa­rents. Même si ce n’est pas tous les jours « la pe­tite mai­son dans la prai­rie , vous pou­vez faire le choix de de­ve­nir le pa­rent que vous sou­hai­tez être.

Belle se­maine à tous

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.