Courges : le top 5 qu’on peut gar­der

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Loisirs - AU PO­TA­GER

Les plus grosses se sont pas celles qui se conservent le plus long­temps. Même dans de bonnes condi­tions “Po­ti­ron d’Alen­çon” ou “Rouge vif d’Etampes” ne se gardent pas plus de deux à trois mois. Mais c’est vrai aus­si du cu­rieux “Ga­leux d’Ey­sines” ou en­core des pe­tits “Pa­ti­dou” et des “Pomme d’Or”. En réa­li­té, les courges qui se conservent bien le plus long­temps sont la Courge spa­ghet­ti et la Longue de Nice. On peut en­core les dé­gus­ter dix à douze mois après les avoir ré­col­tées. La cé­lèbre But­ter­nut se garde très bien cinq à sept mois. C’est vrai aus­si de la belle cô­te­lée “Mus­quée de Pro­vence” et des pâ­tis­sons même s’ils sont tout de même meilleurs consom­més un peu plus tôt. Évi­dem­ment, on les ré­colte en cou­pant le pé­don­cule au plus près de la tige pour qu’il reste at­ta­ché en­tiè­re­ment au fruit. On en­tre­pose sur de la paille en évi­tant que deux courges se touchent dans un lo­cal où la tem­pé­ra­ture reste entre 10° et 12° C tout l’hi­ver. « ouf ! en­fin, elles étaient longues ces va­cances »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.