Un cen­te­naire sous le signe de l’émo­tion

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Dun-le-palestel Du Côté De - D.C.

Il y avait foule pour com­mé­mo­rer le cen­te­naire de la Grande Guerre di­manche 11 no­vembre à Dun-le-Pa­les­tel. Pen­dant onze mi­nutes, les cloches ont ca­rillon­né à la vo­lée comme il y a cent ans, jour pour jour, heure pour heure. Certes, on sa­luait alors la vic­toire, mais sur­tout la paix, en­fin re­trou­vée. Dans un dis­cours émou­vant, le maire, Laurent Daul­ny, a rap­pe­lé le ver­tige de cette guerre qui a tué tant d'hommes, cou­ra­geux mais im­puis­sants de­vant cette « bou­che­rie ». Ces hommes, jeunes, très jeunes même, sont par­tis « la fleur au fu­sil ». Ils sont tom­bés en nombre au champ d'hon­neur dans « la fleur de l'âge ». Ce sont les élèves de l'école pri­maire mais aus­si du col­lège Ben­ja­min-Bord qui ont égre­né les noms, pré­noms et âges des 64 Du­nois morts pour la France. Sous le so­leil, le mo­nu­ment aux morts a ac­cueilli cette cé­ré­mo­nie ex­cep­tion­nelle. Les sa­peurs-pom­piers de Dun, la bri­gade de gen­dar­me­rie, Serge Pe­tit et Fan­ny Coche, or­ga­ni­sa­teurs de l'ex­po­si­tion sur la Grande Guerre, et les ha­bi­tants ont été sai­sis par l'émo­tion à l'évo­ca­tion de ces sou­ve­nirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.