L’aveu al­le­mand sur l’Al­sace

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Terroir -

L’évi­dence ar­rache en­fin un mot de vé­ri­té à la

Ga­zette de Co­logne sur la ques­tion d’Al­sace. Après les en­trées à Col­mar, Sa­verne, Wis­sem­bourg, Stras­bourg, la Ga­zette écrit : Le nom de Stras­bourg est de­ve­nu ici un cri de dou­leur qui re­ten­tit d’une fa­çon ai­guë à tra­vers toute l’Al­le­magne. Stras­bourg est per­du pour l’Al­le­magne. Rien ne marque mieux l’éten­due de notre hu­mi­lia­tion que cette perte ; au­cune bles­sure ne nous est plus cui­sante. Il vaut mieux ne pas nous leur­rer d’illu­sion. La haine de l’Al­le­magne se ma­ni­feste au­jourd’hui à tra­vers toute l’Al­sace avec la vio­lence d’un ou­ra­gan. Les Fran­çais dans le dé­lire de l’en­thou­siasme sont ac­cueillis comme de vrais li­bé­ra­teurs. La perte de Stras­bourg clôt la pé­riode de l’his­toire al­le­mande com­men­cée en 1864. L’oeuvre de Bis­marck est main­te­nant au tom­beau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.