La mal­te­rie d’Is­sou­dun opte pour l’éner­gie so­laire

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Environnement - A.B.

Cinq ans après l’ins­tal­la­tion d’une chau­dière bio­masse sur son site, la mal­te­rie d’Is­sou­dun ré­itère son en­ga­ge­ment à ré­duire son em­preinte en­vi­ron­ne­men­tale. Si près de 40 % de la cha­leur consom­mée par le site est au­jourd’hui dé­jà is­sue de sources à faible car­bone, la so­cié­té Boort­malt, ex­ploi­tant la mal­te­rie, sou­haite al­ler en­core plus loin dans la dé­marche. Dé­but dé­cembre, l’en­tre­prise is­sol­du­noise a ain­si le­vé le voile sur son pro­jet de cen­trale ther­mique so­laire, des­ti­née à pro­duire de l’eau chaude (plus de 90 °C) pour ali­men­ter les uni­tés de sé­chage d’orge de la mal­te­rie. « Ce­la montre notre conti­nui­té dans l’en­ga­ge­ment à nous four­nir en éner­gie propre », se fé­li­cite Yvan Schaep­man, pré­sident de Boort­malt.

La struc­ture au­ra ain­si une sur­face de cap­teurs d’en­vi­ron 15 000 m2, ins­tal­lés sur des ter­rains an­nexes, ce qui en fe­rait au­jourd’hui la 3e plus grande cen­trale so­laire ther­mique ali­men­tant un site in­dus­triel au monde. Sa puis­sance no­mi­nale se­ra d’en­vi­ron 12 MW et elle four­ni­ra en­vi­ron 8,7 GWh de cha­leur par an, soit 1/10e des be­soins en cha­leur du site. Ce re­cours à l’éner­gie so­laire de­vrait per­mettre à la mal­te­rie de ré­duire d’en­vi­ron 2 000 tonnes ses émis­sions de CO2 par an. À titre de com­pa­rai­son, cette di­mi­nu­tion équi­vaut à re­ti­rer 1 100 vé­hi­cules neufs de la cir­cu­la­tion.

Pour ob­te­nir un sou­tien fi­nan­cier à l’ins­tal­la­tion, le groupe Boort­malt a rem­por­té un ap­pel à pro­jet de l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe). Le mon­tant de l’aide porte sur un maxi­mum de près de 3M€. La fin du chan­tier est pré­vue pour fin 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.