La chasse en fête à Ur­ciers

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Sainte-sévère Du Côté De - M.R.

SA­VEZ-VOUS POUR­QUOI HU­BERT EST RÉ­PU­TÉ POUR ÊTRE LE SAINT PA­TRON des chas­seurs ? Des­cen­dant du roi Clo­vis, le jeune Hu­bert avait

12 ans quand, au mi­lieu d’une chasse, il vit un ours fu­rieux s’at­ta­quer à son père pour l’étreindre de ses griffes re­dou­tables. Aus­si­tôt, le gar­çon se je­ta sur la bête fé­roce et réus­sit à lui as­sé­ner un coup fa­tal. Bien plus tard, Hu­bert s’adon­nait au plai­sir de la chasse dans la fo­rêt des Ar­dennes un vendredi saint – une chose im­pen­sable pour tout bon chré­tien – quand il se re­trou­va nez à nez avec un cerf. Au mi­lieu des bois de l’ani­mal, brillait une croix. Sur­tout, l’homme en­ten­dit alors une voix pro­non­cer ces mots : De­puis ce jour, Hu­bert est ain­si consi­dé­ré comme le pa­tron des chas­seurs. Aus­si, à Ur­ciers, l’as­so­cia­tion de chasse Le Vau­trait des Jo­li­vets, créée en sep­tembre 2016, or­ga­nise ré­gu­liè­re­ment des ani­ma­tions au­tour de sa pas­sion et, en par­ti­cu­lier, la fête de la SaintHu­bert chaque pre­mier sa­me­di de dé­cembre. pré­cise Eric Pra­dat, le pré­sident du Vau­trait. Un pu­blic nom­breux avait fait le dé­pla­ce­ment à l’église pour écou­ter la li­tur­gie du père Vincent Be­guin puis les mor­ceaux mu­si­caux in­ter­pré­tés par les trompes de chasse des Echos de la Ver­nusse. À l’is­sue de la cé­ré­mo­nie, le père Be­guin a bé­ni les membres, la meute et les che­vaux qui forment le Vau­trait. Tout le monde s’est en­suite di­ri­gé vers la salle des fêtes pour par­ta­ger le verre de l’ami­tié of­fert par la mu­ni­ci­pa­li­té. Comme le maire Alain Guille­main, le pré­sident du con­seil dé­par­te­men­tal Serge Des­cout a re­mer­cié

Nul doute qu’ils se­ront en­core très nom­breux en 2019.

▶ Une cé­ré­mo­nie a eu lieu en l’église dé­but dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.