Après un dé­but de cham­pion­nat com­pli­qué, La Châtre a sans doute en­fin lan­cé sa sai­son en Fédérale 3 de rug­by après ses deux suc­cès face à Riom et à Non­tron

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Sports - T.M.

La Châtre aime dé­ci­dé­ment les gros. En grande dif­fi­cul­té en cham­pion­nat de Fédérale 3, les rug­by­men cas­trais se sont tou­te­fois re­lan­cés juste avant la trêve grâce à deux vic­toires pro­bantes face au lea­der Riom (13-9) et face au troi­sième, Non­tron (27-20). Bien ma­lin ce­lui qui au­rait pu pré­voir pa­reils ré­sul­tats. Avant le der­nier bloc de trois matchs, le club du Boi­schaut-Sud était en ef­fet en plein doute avec une seule vic­toire en cham­pion­nat et une in­quié­tante 10e place au clas­se­ment. Un éton­nant revirement de si­tua­tion après la su­perbe sai­son 2017-2018, ponc­tuée par une qua­li­fi­ca­tion en phases fi­nales. Pour­tant, les Cas­trais ont su se re­le­ver. « Le dé­clic a eu lieu à Tours, dé­crypte William Don­nart, le coach cas­trais. Ra­me­ner un nul (13-13) de ce vé­ri­table bour­bier face à une grosse cy­lin­drée de la poule a été dé­ci­sif. Les gars ont su faire preuve d’ab­né­ga­tion et de cou­rage tout en res­pec­tant les consignes. En­suite, la ré­cep­tion du lea­der Riom est ar­ri­vée au bon mo­ment. Nous avons su dé­fendre et bien ex­ploi­ter nos phases de pos­ses­sion pour mar­quer. C’était seule­ment leur deuxième dé­faite de la sai­son et la pre­mière fois qu’ils ne mar­quaient pas d’es­sai. En­fin, la der­nière vic­toire a confor­té le groupe contre Non­tron après un match maî­tri­sé. Nous sommes sur la bonne voie mais il faut conti­nuer sur cette même dy­na­mique pour ob­te­nir ra­pi­de­ment le main­tien. »

Les re­tours dé­ci­sifs de Fe­nua­ti et Ageorges

Ce re­gain de forme de l’US La Châtre coïn­cide aus­si avec les re­tours en pre­mière ligne de Vi­ri Fe­nua­ti et Tho­mas Ageorges. Tout sauf un ha­sard. « Ce­la m’a per­mis de faire tour­ner de­vant en ap­por­tant du phy­sique, ex­plique William Don­nart, mais aus­si de li­bé­rer des joueurs de cer­taines tâches comme Paul Raf­fault en troi­sième ligne, qui peut dé­sor­mais se consa­crer aux phases of­fen­sives en étant plus frais et plus per­cu­tant. » Pour au­tant, l’en­chaî­ne­ment de mau­vais ré­sul­tats a par­fois plon­gé l’en­traî­neur cas­trais en plein doute. Le suc­ces­seur de Do­mi­nique Hé­ri­tier s’est alors po­sé pas mal de ques­tions. « Il est vrai que pour un en­traî­neur, un en­chaî­ne­ment de mau­vais ré­sul­tats n’est ja­mais bon signe, ra­conte-t-il. Per­son­nel­le­ment, j’ai pour­tant tou­jours vou­lu croire que ce que je ten­tais de mettre en place avec le groupe de­puis 18 mois al­lait fi­nir par payer. J’étais per­sua­dé que notre sa­lut pas­se­rait par le jeu et le mou­ve­ment. Il est vrai aus­si que nous avons eu notre lot de bles­sures. Lors de l’en­tame de la sai­son, cer­tains joueurs étaient éga­le­ment en­core dans l’eu­pho­rie du ma­gni­fique par­cours de l’an der­nier. Or, le rug­by est avant tout un sport de com­bat. Nous avons dû res­sor­tir le bleu de chauffe. » Out­si­der en 2017, La Châtre a éga­le­ment dû com­po­ser avec un nou­veau sta­tut : ce­lui d’une grosse écu­rie de la poule. Il a fal­lu un peu de temps pour l’as­su­mer. « Je suis dé­sor­mais confor­té dans mes choix de jeu et le groupe est ré­com­pen­sé de son in­ves­tis­se­ment, se fé­li­cite William Don­nart. Mais il faut que nous main­te­nions nos ef­forts. » Après les deux ex­ploits face à Riom et Non­tron, les joueurs pro­fitent ac­tuel­le­ment de va­cances bien mé­ri­tées. Mais le staff sur­veille les ex­cès. « Nous ne fai­sons pas de cou­pure, il y au­ra tou­jours en­traî­ne­ment du­rant les fêtes », pré­cise le coach. Une né­ces­si­té pour ten­ter de re­le­ver le chal­lenge de cette fin de sai­son. Pour La Châtre, l’ob­jec­tif est dé­sor­mais simple : le main­tien en Fédérale 3. « Le pro­chain bloc de trois matchs de­vra nous per­mettre de prendre ou pas un peu d’air par rap­port à la zone rouge, as­sure William. Le dé­pla­ce­ment à Is­sou­dun le 13 jan­vier pour le der­by, la ré­cep­tion de Mont­lu­çon avec le re­tour de Do­mi­nique Hé­ri­tier au stade du Pré-de-la-Fille et le dé­pla­ce­ment à Vier­zon se­ront ca­pi­taux. On y ver­ra plus clair après ce­la. » Sauf re­tour­ne­ment de si­tua­tion, le coach cas­trais de­vra tou­te­fois se pas­ser des ser­vices de Ben­ja­min Vi­latte, Alexis Bal­le­reau et Ar­naud Aubard pour ces trois matchs. « Ils sont tous les trois bles­sés et je ne pense pas les ré­cu­pé­rer avant fé­vrier, dé­taille-t-il. En re­vanche, je pense pou­voir comp­ter sur Mi­ckaël Al­laurent et Alexis Bour­bon. » Des re­tours bien­ve­nus dans l’op­tique du pro­chain der­by de l’Indre face à Is­sou­dun.

▶ Au­teur d’une seule vic­toire en dix ren­contres, les rug­by­men cas­trais viennent de s’im­po­ser deux fois consé­cu­ti­ve­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.