La grai­no­thèque prend du ser­vice à la mé­dia­thèque

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Du Côté D’ardentes -

DE­PUIS UN AN, LA CULTURE SE DÉ­CLINE SOUS TOUTES SES FORMES à la mé­dia­thèque d’Ar­dentes avec le lan­ce­ment et la mise en place d’une grai­no­thèque. C’est un es­pace où cha­cun peut dé­po­ser et tro­quer li­bre­ment des graines de fleurs, de fruits et de lé­gumes. Ces échanges cô­toient le prêt de livres et les adhé­rents ap­pré­cient cette dé­marche éco­lo­gique, dans un es­prit de par­tage, qui aide à pré­ser­ver la bio­di­ver­si­té et en­cou­rage à sé­lec­tion­ner les graines les plus adap­tées au sol et aux condi­tions du cli­mat. Une ma­ti­née spé­ciale lui était dé­diée sa­me­di et, pour l’oc­ca­sion, Joëlle Ra­bo­teau et Jac­que­line Beau­mont sont ve­nues re­pré­sen­ter le col­lec­tif Les In­croyables Co­mes­tibles. Ce mou­ve­ment d’agri­cul­ture ur­baine par­ti­ci­pa­tive ve­nu

d’An­gle­terre s’est dé­ve­lop­pé en France, no­tam­ment à Châ­teau­roux en 2012. Des ex­pli­ca­tions et des ate­liers étaient pro­po­sés pour sen­si­bi­li­ser le pu­blic, avec réa­li­sa­tion de sa­chets et de jeux au­tour

des graines. « En in­ci­tant les jar­di­niers à ré­cu­pé­rer les graines et à faire des échanges, on re­vient aux tech­niques d’an­tan, sou­ligne Jac­que­line Beau­mont.

De plus, une his­toire est trans­mise avec la graine. Un dia­logue est ain­si re­trou­vé qui per­met de culti­ver les liens en fa­vo­ri­sant la re­con­nais­sance des ori­gines des graines ». Une seule règle : les graines de type hy­bride F1 (se­mences in­dus­trielles) sont in­ter­dites car non re­pro­duc­tibles. Cette grai­no­thèque est ou­vert aux jours et heures d’ou­ver­ture de la mé­dia­thèque.

▶ Le col­lec­tif In­croyables Co­mes­tibles a in­for­mé les lec­teurs sa­me­di ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.