Ces se­niors qui courent les thés dan­sants

Sti­mu­la­tion de la mé­moire, main­tien de l’équi­libre, sol­li­ci­ta­tion des muscles et ren­contres : la danse est une part de jeu­nesse pour le corps et l’es­prit.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Spécial Seniors - Anne-Lise Du­pays

Dif­fi­cile de don­ner ses 81 prin­temps à la SaintA­man­doise Si­monne Pin­te­nat. Très in­ves­tie dans la vie as­so­cia­tive, elle or­ga­nise chaque an­née pour l’as­so­cia­tion du 1er RI dont elle est la tré­so­rière de­puis vingt et un ans et main­te­nant éga­le­ment la se­cré­taire, en plus d’ali­men­ter la page Fa­ce­book et le site In­ter­net, cinq thés dan­sants ! Une re­cette qui fonc­tionne bien sur le ter­ri­toire et qui mo­bi­lise les troupes. En plus des thés dan­sants or­ches­trés par l’as­so­cia­tion, Si­monne par­ti­cipe à d’autres ma­ni­fes­ta­tions si­mi­laires tout au long de l’an­née. La danse, qu’elle pra­tique en ama­teur de­puis l’âge de 20 ans, est pour elle une af­faire de couple. Aux danses en ligne, éga­le­ment très pri­sées du pu­blic, Si­monne pré­fère les danses de couple, « beau­coup plus agréables », à com­men­cer par la valse qu’elle pra­tique « tou­jours avec [s]on ma­ri pour par­te­naire de danse », Paul, qui souf­fle­ra sa 85e bou­gie au mois d’avril. « Mon ki­né m’a dit que la danse est un sport com­plet aus­si je ne m’en prive pas, sou­rit cette jeune oc­to­gé­naire. Ce­la main­tient en forme, on tra­vaille son équi­libre et tous les muscles du corps. C’est très agréable et, en plus, on ren­contre tou­jours des amis aux thés dan­sants ! »

Pour l’Or­va­lien Mau­rice Au­camp, fraî­che­ment no­na­gé­naire, les thés dan­sants sont au­tant d’oc­ca­sions de rompre la so­li­tude. Après la dis­pa­ri­tion de son épouse, puis celle de son amie, dan­ser reste l’oc­ca­sion « très agréable de prendre une dame dans ses bras. Je ne fais qu’une di­zaine de thés dan­sants par an, prin­ci­pa­le­ment avec le co­mi­té des fê­tés d’Or­val et l’UNRPA, mais j’ai des amis qui en font toutes les se­maines », ra­conte Mau­rice, après avoir fait dan­ser la « toute jeune » Ch­ris­tiane Go­di­gnon, alias Ca­nette.

Du sport, du plai­sir et des ren­contres

À cô­té de ce couple de dan­seurs, les tout jeunes se­niors Ch­ris­tian et Ma­rie, res­pec­ti­ve­ment âgés de 58 et 60 ans, sont spé­cia­le­ment ve­nus de Mont­lu­çon pour dan­ser à Or­val, « les bals y étant or­ga­ni­sés par Fer­nand Bor­de­rieux ayant tou­jours de bons or­chestres », sou­ligne Ch­ris­tian. Lui tra­vaille sur un poste ad­mi­nis­tra­tif dans l’Édu­ca­tion na­tio­nale. De­puis cinq ans, il court les bals et autres thés dan­sants avec Ma­rie, sa par­te­naire sur les planches, avec qui il n’est pas en couple. « Je danse aus­si avec d’autres per­sonnes, la danse est une vé­ri­table pas­sion, confie-t-il. Elle ap­porte de la sé­ré­ni­té et du plai­sir, tout en fai­sant du sport. » Slow, rock, pa­so doble, pol­ka, valse vien­noise… Les dan­seurs mont­lu­çon­nais n’hé­sitent pas à faire de nom­breux ki­lo­mètres pour s’adon­ner à leur loi­sir pré­fé­ré. Ils étaient il y a peu au Ma­di­son de Cosne-d’Al­lier et iront pro­chai­ne­ment fou­ler les planches cler­mon­toises. « L’or­chestre fait l’es­sen­tiel dans la réus­site d’un thé dan­sant », in­siste ce fé­ru de danses en tous genres et grand amou­reux d’ac­cor­déon. Les thés dan­sants de­viennent ain­si « l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir ou de re­dé­cou­vrir des mu­siques par­fois ou­bliées ». Et sur­tout, « le grand sou­rire des pe­tites dames que l’on fait dan­ser aus­si bien que la bonne am­biance gé­né­rale des thés dan­sants en font des mo­ments très riches en échanges et en ren­contres ».

« Heu­reu­se­ment qu’on les a, nos se­niors ! », lance le Brué­rois Lu­do­vic Bouet. Au saxo, au chant ou au syn­thé, il fait dan­ser les jeunes et les moins jeunes dans toute la France. Et dans le Cher, dans l’Indre comme dans la Creuse l’Al­lier, « les se­niors savent s’amu­ser et dan­ser !

▶ Ma­rie et Ch­ris­tian, 60 et 58 ans, n’hé­sitent pas à faire des ki­lo­mètres pour al­ler dan­ser.

▶ Ca­nette et Mau­rice ne sont pas en couple mais par­te­naires de danse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.