Le Cré­dit agri­cole soigne ses so­cié­taires

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - La Une - Jean-Charles Lar­deau

La caisse lo­cale de La Châtre du Cré­dit agri­cole Centre Ouest, qui compte 4 332 so­cié­taires par­mi ses clients, a dé­li­vré 30 M€ de cré­dits en 2018, dont 16 M€ aux par­ti­cu­liers.

La salle des fêtes était bien rem­plie avec plus de 300 per­sonnes, jeu­di 7 fé­vrier, pour l’as­sem­blée gé­né­rale de la caisse lo­cale de La Châtre du Cré­dit agri­cole Centre Ouest. En quelques se­maines, ce sont ain­si 52 as­sem­blées gé­né­rales qui se dé­roulent sur le ter­ri­toire de la caisse ré­gio­nale du Cré­dit agri­cole Centre Ouest (CRCO), qui couvre les dé­par­te­ments de l’Indre et de la Haute-Vienne. Avant d’ou­vrir of­fi­ciel­le­ment la réunion, Ch­ris­tian Ro­choux, agri­cul­teur à Chas­si­gnolles et président de la caisse lo­cale, a ac­cueilli Fré­dé­ric Ba­raut, di­rec­teur ré­gio­nal du CRCO, De­nis Cou­tu­rier, ad­mi­nis­tra­teur du CRCO, et Romain Des­rues, se­cré­taire de la caisse lo­cale et di­rec­teur de l’agence de La Châtre. « La caisse lo­cale de La Châtre est consti­tuée d’une agence et son conseil d’ad­mi­nis­tra­tion est com­po­sé de douze ad­mi­nis­tra­teurs », a rap­pe­lé le président. Dans son rap­port mo­ral, ce­lui-ci a no­tam­ment pré­ci­sé que la caisse lo­cale avait ac­cor­dé 3 500 de sub­ven­tions lors de l’an­née écou­lée et que neuf Points verts exis­taient dé­sor­mais sur le can­ton. En 2018, les comptes de la caisse lo­cale ont pré­sen­té un ré­sul­tat bé­né­fi­ciaire de 45448 €et le ca­pi­tal so­cial est pas­sé à 1 889 756 €contre 1 232 943 au 31 dé­cembre 2017. A l’una­ni­mi­té, les so­cié­taires ont dé­ci­dé d’un taux de ré­mu­né­ra­tion de 2 % et ont af­fec­té le ré­sul­tat comme suit: 32174 €d’in­té­rêts aux parts so­ciales et 9 955 à la ré­serve lé­gale. 170 M€ d’épargne en 2018

« La fré­quen­ta­tion des as­sem­blées gé­né­rales té­moigne de votre en­ga­ge­ment, s’est pour sa part ré­joui Romain Des­rues, di­rec­teur de

l’agence cas­traise. Les ré­sul­tats ne font que pro­gres­ser. La proxi­mi­té avec nos ad­mi­nis­tra­teurs nous per­met d’être plus ef­fi­caces. Nous sommes un peu comme une grande fa­mille, c’est mon res­sen­ti et il est sin­cère. » Le di­rec­teur a en­suite dé­taillé le bi­lan de l’an­née. « En 2018, nous avons ac­cueilli 414 nou­veaux clients contre 349 en 2017, a-t-il re­pris. Au to­tal, l’agence compte 8344 clients – 8218 en

2017 – dont 4 332 sont so­cié­taires alors qu’ils étaient 4 096 l’an­née pré­cé­dente. C’est une vo­lon­té très forte du Cré­dit agri­cole, nous avons l’am­bi­tion que 60 % de nos clients soient so­cié­taires. Au­jourd’hui, nous en sommes à 55 % pour la caisse lo­cale. » L’en­cours d’épargne à l’agence cas­traise s’éle­vait à 170 M€ en 2018, soit une hausse de 2 M€ ré­par­tis entre les li­qui­di­tés (100 M€) et l’épargne tiers, type

as­su­rance vie (70 M€). « Pour les cré­dits aux par­ti­cu­liers, l’agence de La Châtre a ac­cor­dé 2,8 M€ de cré­dits à la consom­ma­tion et 13,1 M€ pour l’ha­bi­tat, ce qui re­pré­sente le fi­nan­ce­ment de deux mai­sons par se­maine, a in­di­qué Romain Des­rues. Les agri­cul­teurs ont bé­né­fi­cié de 9,3 M€de cré­dits tan­dis que les autres pro­fes­sion­nels ont per­çu 3,4 M€ de cré­dits contre 2 M€ en 2017. En­fin, près de 710 000 € de cré­dits ont été ac­cor­dés aux col­lec­ti­vi­tés pu­bliques. Au to­tal, ce­la re­pré­sente 30 M€ de cré­dits, soit 80000 € par jour. »

« Je suis as­sez im­pres­sion­né par la vi­va­ci­té du tis­su lo­cal, a sou­li­gné Fré­dé­ric Ba­raut, di­rec­teur ré­gio­nal du Cré­dit agri­cole Centre Ouest. C’est d’au­tant plus sa­tis­fai­sant que le contexte n’était pas très simple avec une éco­no­mie mon­diale au ra­len­ti et des pe­tits krachs bour­siers un peu par­tout dans le monde. L’an­née a été un peu ex­cep­tion­nelle car tous les ac­tifs fi­nan­ciers dans le monde ont bais­sé ce qui ar­ri­vait pour la pre­mière fois de­puis 1931. Grâce à vous, ce fut une bonne an­née com­mer­ciale avec par exemple 43,10 % de parts de mar­ché sur le to­tal des cré­dits. » Avant de se prê­ter au jeu des ques­tions­ré­ponses avec les so­cié­taires, le di­rec­teur ré­gio­nal a in­sis­té sur l’im­por­tance de l’im­plan­ta­tion lo­cale : « Avoir un siège sur le ter­ri­toire, ce­la per­met d’être plus ré­ac­tif car la dé­ci­sion est prise sur place, à Li­moges ou à Châ­teau­roux. » Ch­ris­tian Ro­choux a alors re­pris la pa­role pour an­non­cer les ré­sul­tats de l’élec­tion (330 so­cié­taires vo­tants dont 246 sur place) des ad­mi­nis­tra­teurs qui re­met­taient leur man­dat en jeu : Claude Per­gaud (res­tau­ra­teur), Pierre-Ma­rie Au­de­bert (res­tau­ra­teur), Agnès La­motte (agri­cul­trice), Yan­nick Lan­glois (agri­cul­teur) et Clo­thilde Loi­seau (com­mer­çante). Tous ont été ré­élus, re­joints par Jé­ré­my De­belle (sa­la­rié agri­cole) qui était can­di­dat et a été élu.

A l’is­sue de l’as­sem­blée gé­né­rale, Laurent Fra­don, di­rec­teur de l’école de pi­lo­tage Eu­ro­for­mu­la, a re­tra­cé l’his­toire de la course au­to­mo­bile à La Châtre, du cir­cuit de Cha­vy et de son école qui a for­mé plus de 3000 per­sonnes de­puis 1997. « C’est l’une des vraies écoles de pi­lo­tage de mo­no­places en France », a-t-il in­sis­té, rap­pe­lant qu’il dis­po­sait d’un parc de sept mo­no­places For­mule Re­nault 2.0. Les so­cié­taires étaient en­suite in­vi­tés à par­ta­ger un buf­fet du­rant le­quel les dis­cus­sions ont pu se pour­suivre, qu’elles portent sur le re­gistre ban­caire… ou sur ce­lui de la course au­to­mo­bile.

Romain Des­rues, di­rec­teur de l’agence cas­traise (de­bout), a dé­taillé l’ac­ti­vi­té de l’an­née 2018, aux cô­tés de Fré­dé­ric Ba­raut, De­nis Cou­tu­rier et Ch­ris­tian Ro­choux

▶ (as­sis, de gauche à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.