Un film sur les fa­milles sy­riennes

Ma­rion Du­puis et Lu­cie Miz­zi ont tour­né un documentaire sur les fa­milles sy­riennes ac­cueillies à Ar­gen­ton de­puis juin 2017. Il se­ra pro­je­té à l’Eden pa­lace mer­cre­di 6 mars à 20 h 30.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - La Une - Ja­cky Bar­baud

Haya­tu­na, notre vie en sy­rien, tel est le titre du film réa­li­sé par deux jour­na­listes sur les fa­milles sy­riennes ac­cueillies à Ar­gen­ton et à Mos­nay de­puis 2017. Ce documentaire de 52 mi­nutes re­trace le quo­ti­dien des Al Jot et des Al Nas­sar qui ont fui la Syrie en guerre. Mal­gré un fu­tur en­core in­cer­tain, épau­lés par des ha­bi­tants et l’as­so­cia­tion Ac­cueil du coeur 36, tous ont re­trou­vé, au fil des mois, la confiance en un ave­nir plus se­rein pour eux et, sur­tout, pour leurs en­fants. In­té­gra­tion, ap­pren­tis­sage du fran­çais, so­li­da­ri­té, Haya­tu­na re­trace l’his­toire que pa­rents et en­fants ra­content avec leurs propres mots. Le film est l’oeuvre de deux jeunes jour­na­listes im­plan­tées dans le Grand Ouest qui tra­vaillent en­semble de­puis cinq ans : Ma­rion Du­puis, 28 ans, et Lu­cie Miz­zi, 25 ans. Cu­rieuses de tous les su­jets, de l’éco­lo­gie au sport, à l’ex­cep­tion de la po­li­tique et de l’éco­no­mie, les deux jeunes femmes cher­chaient de­puis plu­sieurs an­nées à tour­ner un film sur les ré­fu­giés.

Que les ré­fu­giés ra­content eux-mêmes leur his­toire

« L’idée m’en est ve­nue en fai­sant du bé­né­vo­lat à France terre d’asile, ex­plique Ma­rion Du­puis, qui ré­side à Niort dans les DeuxSèvres. Notre scé­na­rio a in­té­res­sé France 3 Centre, qui a ac­cep­té de co­pro­duire notre documentaire avec Tan­dem Image. » C’est un ar­ticle de la presse ré­gio­nale qui a conduit les deux jeunes femmes à Ar­gen­ton. Le tour­nage s’est éta­lé d’avril à oc­tobre 2018. « Nous avons in­ter­ro­gé plu­sieurs per­sonnes re­lais, no­tam­ment les bé­né­voles d’Ac­cueil du coeur 36, pré­cise Ma­rion Du­puis, mais nous vou­lions sur­tout que les fa­milles ra­content elles-mêmes leur propre his­toire, qu’elles ex­pliquent pour­quoi et com­ment elles avaient été obli­gées de quit­ter la Syrie, qu’elles dé­crivent leur par­cours avant d’ar­ri­ver en France et leur vie à Ar­gen­ton. » Le tru­che­ment d’un tra­duc­teur a été né­ces­saire pour ces en­tre­tiens, sur­tout les pre­miers, qui sont pré­sen­tés avec des sous-titres. « Au fil des mois, nous avons été té­moins de leurs pro­grès en fran­çais, sou­ligne en ef­fet Ma­rion Du­puis, et il y a moins de pas­sages en sy­rien dans les der­nières in­ter­views. » Haya­tu­na se­ra dif­fu­sé sur France 3 le 8 avril, mais une pro­jec­tion en avant-pre­mière au­ra lieu à l’Eden Pa­lace mer­cre­di 6 mars à 20 h 30 en pré­sence de l’équipe de tour­nage et de membres de l’as­so­cia­tion Ac­cueil du coeur 36. Un dé­bat avec le pu­blic est pré­vu après la séance.

▶ Le documentaire se­ra dif­fu­sé le 8 avril sur la chaîne France 3 qui en est co­pro­duc­trice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.