Re­tour sur le re­mem­bre­ment

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - La Châtre Autour De - A.R.

Trois re­trai­tés de l'agri­cul­ture du sec­teur de Vic­qExem­plet, Jean-Pierre Ala­de­nise, Da­niel Roux et Ber­ti Pe­ters ont sou­hai­té se re­trou­ver trente ans après le re­mem­bre­ment. Ven­dre­di 1er mars, le géo­mètre qui avait of­fi­cié à l’époque, M. Ber­du­cat, Eli­sa­beth Tro­ti­gnon char­gée de l'environnement au Conseil dé­par­te­men­tal, Ma­rie Lhé­ri­tier, char­gée de l'amé­na­ge­ment à la chambre de l'agri­cul­ture étaient réunis de­vant une ving­taine de per­sonnes pour en par­ler. «À l’époque, la gra­phiose (une ma­la­die cau­sée par un cham­pi­gnon mi­cro­sco­pique qui s’at­taque aux ormes) a tué tous les ormes avant que le re­mem­bre­ment ait com­men­cé. » Aus­si, 7 km de haies on­tils été re­plan­tés dans la par­tie sud de la com­mune pour com­pen­ser la dis­pa­ri­tion de ces arbres. Cette par­tie est de­ve­nue plaine cé­réa­lière. « M. Ber­du­cat, le géo­mètre, a four­ni un tra­vail énorme car il a fal­lu re­cher­cher les pro­prié­taires (au nombre de 850) des par­celles sur la com­mune, re­bor­ner ces der­nières, ex­plique Ber­ti Pe­ters. Avant le pro­jet dé­fi­ni­tif, un tra­cé des nou­velles li­mites sur le ca­dastre a été pré­sen­té pour que les gens s'im­prègnent des nou­velles dis­po­si­tions des terres. » Des ré­cla­ma­tions pou­vaient être faites sur l'avant-pro­jet où elles étaient exa­mi­nées par la com­mis­sion com­mu­nale, tan­dis que celles faites sur le pro­jet étaient étu­diées par la com­mis­sion dé­par­te­men­tale. « Au re­tour de cer­tains pro­jets, il y a eu des in­sa­tis­fac­tions, des mou­ve­ments de ma­ni­fes­ta­tion ont eu lieu. Une grande réunion à la salle des fêtes a ras­sem­blé les pro­prié­taires afin de leur four­nir des ex­pli­ca­tions car cer­taines mo­di­fi­ca­tions ne pou­vaient pas être prises en compte eu égard aux mi­lieux na­tu­rels pro­té­gés, aux routes , pour­suit Ber­ti Pe­ters. Fin 1991, le chan­ge­ment des lots a été or­don­né par le juge. Le Conseil gé­né­ral a oc­troyé 10 mil­lions de francs (1 524 490 €) de sub­ven­tion pour ces tra­vaux dans la com­mune. Georges Queor­nat, maire de l'époque, et son conseil mu­ni­ci­pal ont tou­jours va­li­dé toutes les étapes du re­mem­bre­ment. » Il y avait 26 agri­cul­teurs à cette pé­riode contre 14 au­jourd'hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.