La classe de CP bien­tôt sup­pri­mée au RPI ?

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Boussac Du Côté De - A.L.

Comme chaque mois, le conseil mu­ni­ci­pal de Sou­mans s’est ré­cem­ment réuni à la mai­rie, sous la pré­si­dence du maire, Fa­brice Col­li­net, pour évo­quer l’ac­tua­li­té prin­ci­pale de la com­mune. Évi­dem­ment, la séance a per­mis d’abor­der le pro­jet de gîte com­mu­nal, qui a connu un nou­veau re­bon­dis­se­ment. La com­mu­nau­té de com­munes Creuse Confluence a en ef­fet aban­don­né l’idée d’ache­ter la villa Les Man­da­rines pour créer une struc­ture in­ter­gé­né­ra­tion­nelle. Or, si l’éta­blis­se­ment pu­blic fon­cier (EPF) peut ac­qué­rir le bien im­mo­bi­lier pour une pé­riode de cinq ans, le site pour­ra être ra­che­té par la com­mune de Sou­mans à l’is­sue de cette pé­riode, afin de le trans­for­mer en gîte. Pour le mo­ment, les élus se montrent ain­si fa­vo­rables à l’achat de la villa pour un mon­tant de 110 000 €.

Après ce dos­sier im­por­tant, le conseil mu­ni­ci­pal a fait le point sur le pro­jet Orion concer­nant la pose d’om­brières sur le fu­tur par­king. Mais les élus ne sont pas en­core fa­vo­rables au pro­jet en rai­son du manque d’es­thé­tisme de ces équi­pe­ments. Dans la conti­nui­té, le maire a en­suite in­for­mé le conseil mu­ni­ci­pal sur le pro­jet d’un ré­seau de cha­leur qui ali­men­te­rait les écoles, la villa des Man­da­rines, la pis­cine, les ves­tiaires du stade, et, si pos­sible, les pa­villons Creu­sa­lis du lo­tis­se­ment de l’Ar­bo­re­tum. Concer­nant les in­fra­struc­tures de la com­mune, le conseil mu­ni­ci­pal a pris note du pro­jet du di­rec­teur aca­dé­mique des ser­vices de l’édu­ca­tion na­tio­nale (Dasen) qui en­vi­sage la sup­pres­sion d’une classe dans le re­grou­pe­ment pé­da­go­gique in­ter­com­mu­nal (RPI). La classe de cours pré­pa­ra­toire de Sou­mans re­join­drait ain­si la classe de Bord-Saint-Georges avec trois ni­veaux (CP, CE1, CE2). Une po­si­tion condam­née par Jean-Claude Par­nière qui re­grette qu’un poste d’en­sei­gnant soit sup­pri­mé afin de ren­for­cer une équipe de rem­pla­çants au ni­veau dé­par­te­men­tal. « Cette ges­tion, pu­re­ment comp­table, ne tient pas compte de l'in­té­rêt des élèves et de l'en­sei­gnante, qui de­vra exer­cer de­vant une classe à trois ni­veaux dont un CP, une classe où on ac­quiert les fon­da­men­taux », se dé­sole-t-il. En­fin, la séance s’est ache­vée avec un dé­bat au­tour de la pro­chaine fête com­mu­nale. Suite à la dé­mis­sion de cer­tains membres du co­mi­té des fêtes, et puisque per­sonne n’a sou­hai­té re­prendre sa pré­si­dence, la mu­ni­ci­pa­li­té as­su­re­ra cette an­née l’or­ga­ni­sa­tion de la ma­ni­fes­ta­tion qui se dé­rou­le­ra le week-end des 15 et 16 juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.