Un li­chen des eaux vives

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Environnement -

IL ADORE QUE L’EAU DU TOR­RENT L’ASPERGE, LE SAUPOUDRE D’EM­BRUNS, LUI ROULE DES­SUS, l'im­merge. Il ex­hibe alors une mo­saïque de verts des plus lu­mi­neux : vert bou­teille, vert pis­tache, vert bronze, vert obs­cur, blanc vert pâle... En re­vanche, qu'il vienne à man­quer d'eau, à s'as­sé­cher, il perd alors toute sa joie ori­gi­nelle, son mi­roi­te­ment al­gueux, et de­vient blême, bla­fard... gris bru­nâtre plom­bé. Quelle tris­tesse ! C'est sû­re­ment dans cet état de des­sic­ca­tion avan­cée qu'il fut dé­cou­vert par le mé­de­cin et bo­ta­niste William Wi­the­ring (1741-1799), et que ce­lui-ci lui at­tri­bua alors l'épi­thète

: jaune bla­fard, li­vide, plom­bé.

Le bi­nôme ac­tuel de notre li­chen est

(Wi­the­ring). Ce sont les pé­ri­thèces – ces fruc­ti­fi­ca­tions glo­bu­leuses plus ou moins en­fon­cées dans le thalle et conte­nant les spores, à par­tie som­mi­tale noire – qui in­dui­sirent son nom gé­né­rique.

est un li­chen fo­lia­cé-om­bi­li­qué des roches acides hu­mides ou ba­layées par l'eau. Il est un des joyaux de la Gar­gi­lesse, le long de la­quelle il scin­tille, çà et là, en si­tua­tion im­mer­gée. Sa pré­sence té­moigne d'une bonne qua­li­té de l'eau.

Ri­chard Ber­naer Pho­to d’Yvan Ber­naer

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.