Des par­kings amé­na­gés dans l’im­meuble Schoen, rue Bruant

Réuni le 29 mars, le conseil mu­ni­ci­pal d’Ar­gen­ton a ac­cep­té que la com­mune pré­empte l’en­semble im­mo­bi­lier au­tre­fois oc­cu­pé par le gros­siste en bois­sons dans le centre-ville.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Du Côté D’argenton-sur-creuse - Frédéric Merle

Le conseil mu­ni­ci­pal d’Ar­gen­ton s’est réuni le 29 mars sous la pré­si­dence de Vincent Millan et a abor­dé les ques­tions sui­vantes. •Per­son­nel com­mu­nal : le conseil crée un poste d’ad­joint tech­nique ter­ri­to­rial pour quatre heures heb­do­ma­daires cor­res­pon­dant aux pres­ta­tions de net­toyage du mar­ché ré­cem­ment re­pris en ré­gie. Le conseil a éga­le­ment ac­cep­té d’aug­men­ter l’en­ve­loppe ho­raire glo­bale des agents sai­son­niers, la­quelle pas­se­ra de six mois concen­trés sur juillet et août à dix mois et de­mi éta­lés sur une pé­riode al­lant du 1er mai au 31 sep­tembre. « Ce­la a été dé­ci­dé en fonc­tion des pics d’ac­ti­vi­té liés aux ma­ni­fes­ta­tions es­ti­vales, aux congés d’été des agents ti­tu­laires et à la pousse des vé­gé­taux au prin­temps, a ex­pli­qué Vincent Millan. Cette aug­men­ta­tion du temps de tra­vail se­ra com­pen­sée par la trans­for­ma­tion d’un poste de ti­tu­laire à temps plein en poste à mi-temps. » L’op­po­si­tion s’est abs­te­nue.

• Im­pôts lo­caux : les conseillers ont una­ni­me­ment dé­ci­dé de ne pas aug­men­ter les taux. La taxe d’ha­bi­ta­tion de­meure à 13,26 %, la taxe sur le fon­cier bâ­ti à 21,73 % et la taxe sur le fon­cier non bâ­ti à 45,18 %. Le pro­duit a été es­ti­mé à 2,4 M€.

• Ac­qui­si­tion d’un im­meuble rue Bruant : Les conseillers ont ac­cep­té que la com­mune pré­empte l’im­meuble pré­cé­dem­ment oc­cu­pé par le gros­siste en bois­sons

Schoen, rue Bruant. « C’est la par­celle la plus im­por­tante de ce sec­teur, a pré­ci­sé Vincent Millan. L’ache­ter consti­tue un préa­lable à tout pro­jet d’amé­na­ge­ment ur­bain de cet îlot au su­jet du­quel nous avions dé­jà lan­cé une étude il y a dix ans. En at­ten­dant, cet im­meuble se­ra uti­li­sé comme par­king. » L’op­po­si­tion a vo­té contre l’ins­crip­tion de cette opé­ra­tion de 118 000 € au bud­get an­nexe Lo­ca­tions im­mo­bi­lières car l’ac­ti­vi­té com­mer­ciale en­vi­sa­gée ne se­ra pas pé­renne. « Mais nous com­pre­nons qu’à un an des élec­tions, vous évi­tiez de plom­ber le bud­get prin­ci­pal et pré­fé­riez ca­cher l’em­prunt né­ces­saire dans un bud­get an­nexe que per­sonne ne ver­ra », a iro­ni­sé Lu­do­vic Li­ver­nette.

• Mai­son de santé plu­ri­dis­ci­pli­naire : le conseil a ap­prou­vé le compte ad­mi­nis­tra­tif de 2018 qui laisse ap­pa­raître un dé­fi­cit de 119 490 €. L’op­po­si­tion s’est abs­te­nue, es­ti­mant qu’il au­rait fal­lu vo­ter une sub­ven­tion pour équi­li­brer ce compte.

• Fo­rum des as­so­cia­tions : à la de­mande des as­so­cia­tions de la ville, un fo­rum des as­so­cia­tions se­ra de nou­veau or­ga­ni­sé tous les trois ans. La date du 14 sep­tembre ayant été en­vi­sa­gée pour le pre­mier évé­ne­ment, le maire a de­man­dé que cette date soit ap­prou­vée à l’una­ni­mi­té pour évi­ter que ce fo­rum, or­ga­ni­sé moins de six mois avant le pre­mier tour des élec­tions mu­ni­ci­pales, ne puisse être consi­dé­ré comme fai­sant par­tie de la cam­pagne de la ma­jo­ri­té et ne sus­cite un recours de la part de l’op­po­si­tion. Jean-Marie Au­bin et Lu­do­vic Li­ver­nette ont émis des doutes sur l’ef­fi­ca­ci­té de cette pré­cau­tion, les candidatures n’étant pas en­core connues, et ont re­pro­ché à la ma­jo­ri­té de les rendre res­pon­sables d’un éven­tuel re­port du fo­rum. Après une sus­pen­sion de séance, l’op­po­si­tion a tout de même vo­té pour. « On dé­plore que vous ayez at­ten­du cinq ans pour or­ga­ni­ser ce fo­rum alors que le be­soin est réel, a dé­cla­ré Lu­do­vic Li­ver­nette. Vous nous pla­cez de­vant le fait ac­com­pli mais nous vous lais­sons faire ce fo­rum à la date sou­hai­tée, en es­pé­rant, comme vous, que les as­so­cia­tions ne se­ront pas ins­tru­men­ta­li­sées pen­dant la cam­pagne. »

• As­so­cia­tions : le conseil vote 118 593 € de sub­ven­tions aux as­so­cia­tions. Ce to­tal se­ra aug­men­té en dé­cembre d’une aide à l’Eden pa­lace cor­res­pon­dant au sa­laire du pro­jec­tion­niste.

• Lo­ca­tion de l’an­cien abat­toir : le conseil a ap­prou­vé la si­gna­ture d’un bail em­phy­téo­tique avec l’as­so­cia­tion Faune 36 pour la par­tie de l’an­cien abat­toir qu’elle oc­cupe dé­jà à titre gra­tuit. Le bail du­re­ra 20 ans avec un loyer de 100 € par mois et per­met­tra à l’as­so­cia­tion d’amé­na­ger, sur ses propres de­niers, un re­fuge pour ani­maux sau­vages bles­sés ou ma­lades.

• Sché­ma d’amé­na­ge­ment et de ges­tion de l’eau (Sage) sur le bas­sin-ver­sant de la Creuse : l’éta­blis­se­ment pu­blic ter­ri­to­rial du bas­sin de la Vienne en­vi­sage la mise en place d’un Sage pour la Creuse et a de­man­dé aux com­munes de se pro­non­cer sur le pé­ri­mètre ap­pro­prié. Le conseil a op­té, à l’una­ni­mi­té, un Sage glo­bal, d’Au­bus­son à la confluence de la Creuse et de la Vienne. « Ac­tuel­le­ment, a sou­li­gné Mau­rice Bon­net, ad­joint au maire et pré­sident de la ré­gie des Eaux de la Grave, il existe un contrat ter­ri­to­rial qui s’ar­rête au bar­rage d’Égu­zon. Mieux vaut re­gar­der ce qui se passe sur l’en­semble du ter­ri­toire. »

• Feux de la place de la Ré­pu­blique : Lu­do­vic Li­ver­nette a fait part à la ma­jo­ri­té des plaintes de la po­pu­la­tion quant aux bou­chons pro­vo­qués par les feux rouges de la place de la Ré­pu­blique. Le maire et Mau­rice Bon­net ont ex­pli­qué que ce nou­veau ré­glage avait été sug­gé­ré par l’ex­ploi­tant des feux pour amé­lio­rer la sé­cu­ri­té du car­re­four et qu’il fai­sait l’ob­jet d’un test pen­dant un mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.