Le Se­cours ca­tho­lique tou­jours Côté coeur et Côté fringues

Sur la place du Mar­ché du Châ­te­let, l’équipe des bé­né­voles qui ouvre les portes de la bou­tique so­li­daire veut aus­si en faire un lieu convivial pour dis­cu­ter au­tour d’un ca­fé.

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - Du Côté Du Châtelet - Catherine Pon­tier

Côté Coeur Côté Fringues, la bou­tique du Se­cours ca­tho­lique du Châ­te­let, est bien plus qu’une en­seigne de vente de vê­te­ments et ac­ces­soires à bas prix. « C’est un lieu que l’on veut convivial, un lieu pour se po­ser un mo­ment, dis­cu­ter, boire un ca­fé et échan­ger », in­siste Marie Cécile Jour­dain, la res­pon­sable. Grâce à des bé­né­voles comme elle, ce lieu ouvre de­puis 2014 chaque jeudi après-mi­di et chaque sa­me­di matin pour re­ce­voir les ha­bi­tants du sec­teur. Pas seule­ment les per­sonnes les plus dé­mu­nies. « Nous sommes ou­verts à tous, conti­nue Marie-Cécile. À tra­vers cette bou­tique de vente de vê­te­ments d’oc­ca­sion, nous vou­lons aus­si favoriser la mixi­té so­ciale. »

Des bé­né­voles bien­ve­nus

Tout le monde peut donc pas­ser la porte pour dé­ni­cher un jouet, une che­mise, un pull, des chaus­sures ou un blou­son. La bou­tique est ap­pro­vi­sion­née en vê­te­ments pour hommes, femmes et enfants. « Ce sont uni­que­ment des dons, pré­cise l’équipe. Nous ne pré­sen­tons à la vente que des articles propres et en bon état. Les dons sont ac­cep­tés sur place le jeudi matin. Nous ne conser­vons que 20 % de ce qui nous est ap­por­té, car nous pro­cé­dons en­suite à un tri mi­nu­tieux. Si nous man­quons de stocks, pour les enfants par exemple, nous pou­vons faire des échanges avec les autres bou­tiques du sec­teur, même avec La Châtre. » L’équipe des bé­né­voles se com­pose d’une dou­zaine de per­sonnes ve­nues du Châ­te­let et des alen­tours, Châ­teau­meillant, Saint-Pierre-les-Bois ou Loye-sur-Ar­non. « Nous ac­cueillons vo­lon­tiers les per­sonnes qui au­raient un peu de temps à don­ner à nos cô­tés. »

Pause-ca­fé

En plein centre bourg, face à La Poste, Côté Coeur Co­té fringues est bien vi­sible et dis­pose d’une sur­face de 50 m2 en­vi­ron. Tou­te­fois, un es­pace reste dé­dié à la pause et à l’échange. C’est d’ailleurs ce qu’est ve­nue cher­cher Mi­che­line ce jour-là. Cette ha­bi­tante du Châ­te­let, membre ac­tive du Club 3, vient en­vi­ron une fois par mois faire une pe­tite cau­sette qui se ter­mine au­tour d’un ca­fé. Pour les gour­mands, l’une des bé­né­voles, pré­ve­nante, a ap­por­té quelques pe­tits gâ­teaux confec­tion­nés par son fils. C’est le mo­ment où l’on peut par­ler de ses sou­cis ou de ses joies. Il ar­rive aus­si à Marie-Cécile de ren­sei­gner ou de pro­cu­rer une aide ponc­tuelle. « L’ambiance est un peu fa­mi­liale au 1 bis place du Mar­ché », as­su­ret-elle. La porte est ou­verte.

▶ Les bé­né­voles savent être à l’écoute les jeu­dis et sa­me­dis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.