L'Equipe

« C’est quoi le talent ? » GILLES SIMON,

Opposé aujourd’hui à Jerzy Janowicz en quarts de finale, n’a pas une conception classique de ce mot qui lui est rarement associé, ce qu’il trouve injuste. Il explique pourquoi.

- MONTPELLIE­R – FRÉDÉRIC BERNÈS

PARMI LES QUATRE « mousquetai­res » actuels, il a le rôle de super tacticien. Certains trouvent que ses matches ont des vertus sédatives. Et on accole rarement le mot « talent » à Gilles Simon (30 ans, 19 ), qui défie, cet aprèsmidi, le Polonais Jerzy Janowicz (44 ) en quarts de finale, à Montpellie­r. Lui trouve que cette notion est « fourbe » . Voici pourquoi. « LOPEZ , L'ATTAQUANT ? NON, UN DÉFENSEUR, UN LIMEUR »

« Le talent, personne ne sait ce que c’est. Moi, on m’en a parlé énormément jusqu’à ce que j’ai vingt et un ans. Et puis quand je suis devenu plus fort, je suis passé de l’autre côté. Quand je me suis qualifié à l’Open d’Australie et que j’y ai battu Berdych (2006) , j’étais un génie. C’était écrit dans L’Équipe : “génie”. Moi j’avais dit : “Je suis 130 mondial, je ne suis pas un génie.” En France, on associe le mot talent à trois choses : avoir une bonne main – et comme moi, j’ai zéro main, j’ai pas de talent –, la technique – l’impression de fluidité – et le fait d’attaquer. En fait, on confond “flamboyanc­e” et talent. J’entends souvent que Feliciano Lopez (ESP) a du talent et je me pisse dessus. Ah Lopez, l’attaquant… Non, Lopez est un défenseur. Qu’on le sache tous, c’est un limeur, qui sert plus qu’il volleye. On a l’image du serveur volleyeur doué. Moi je trouve que le serveur volleyeur est très souvent antidoué. Le mec sert fort et vient poser sa volée parce que, pour lui, c’est le plus simple pour gagner le point. « QUI A LE PLUS DE TALENT ENTRE FEDERER ET DJOKOVIC.... » Moi, j’ai zéro main mais j’ai énormément de talent. Il y a simplement des talents différents, certains qui se voient plus que d’autres. C’est quoi le talent ? Quand Richard (Gasquet) envoie un revers à dix mille du coin de la tribune, on dit talent. On a raison. Mais quand Rafa (Nadal) envoie le même en coup droit, on dit que c’est de la force, du physique. On s’accorde tous sur le talent de Federer. Mais Novak (Djokovic) , pfff, onadumal…Yapaslecou­pqui dépasse. Sauf que tu sers à 275 km/h et qu’il te la prend, chaque fois, au milieu de la raquette. Ça, c’est un talent incroyable. Si tu demandes à Jan (De Witt, son coach) qui a le plus de talent entre “Rodge” et Novak, il va hésiter. « SAFIN A EU DROIT AU MOT TALENT TOUTE SA CARRIÈRE » La télé fausse les perception­s. Les gens ne voient pas trop ce qu’a de spécial Kei Nishikori. Il a le meilleur revers à deux mains que j’aie vu. Il trouve des angles incroyable­s mais ça ne fait pas impression­nant. Je prends souvent l’exemple de Mika (Llodra) .Ila une volée et un toucher hallucinan­ts mais il n’est pas capable de

DU MIEL POUR MONFILS. – Bouche grande ouverte après cinq minutes de jeu. Voilà comment Gaël Monfils a attaqué hier soir la défense de son titre contre Kenny de Schepper. Il s’en est sorti sans être breaké (6-4, 7-6) et en attaquant le pot de miel pendant son match. « J’ai la grippe. Je suis entré sur le terrain avec 39 °C. Rien que la nuit dernière, j’ai changé cinq fois de T-shirt. J’étais encore alité à 15 h 30. Voyant ça, j’ai failli demander à mon agent d’appeler Patrice (Dominguez, le directeur du tournoi) pour lui dire que là, on avait un problème. Le positif, c’est que je n’avais pas frappé aussi clean depuis l’an dernier. Ça veut dire que si je guéris, ça peut envoyer. » F. Be.

« PHM » N’ÉTAIT PAS LOIN. – Paul-Henri Mathieu peut regretter les quatre balles de break manquées à 4-4 au deuxième set (il avait empoché le premier 6-3) contre l’Allemand Kohlschrei­ber (23 ). Mené 4-1 au troisième (double break), l’Alsacien (96 ) ne convertit aucune des trois balles de débreak pour recoller à 4-4. « Il a été bon sous pression », a admis « PHM ». RÉSULTATS QUITO (EQU, ATP 250, terre battue, 2-8 février). – Deuxième tour : F. Lopez (ESP) b. Gonzalez (COL) , 7-5, 6-2 ; Klizan (SLQ) b. Gimeno-Traver (ESP) , 6-3, 5-7, 7-5. ZAGREB (CRO, ATP 250, indoor, 2-8 février). – Deuxième tour : Garcia-Lopez (ESP) b. Dzumhur (BOS) , 6-1, 6-1 ; Troicki (SER) b. Soeda (JAP) , 6-3, 6-1 ; Seppi (ITA) b. Ward (GBR) , 7-5, 6-7 (4), 6-3 ; Berankis (LIT) b. Muller (LUX) , 3-6, 7-6 (5), 6-4 ; Granollers (ESP) b. Dodig (CRO) , 7-6 (8), 4-6, 6-3 ; Sijsling (HOL) b. Mannarino , 7-6 (3), 4-6, 6-1. faire un coup droit correct. Est-ce qu’il est doué ? Safin, lui, a eu droit au mot talent toute sa carrière ; pourtant, niveau main, il était comme moi… Ernests Gulbis, pareil. Il est talentueux, point. S’il perd, c’est qu’il n’a pas envie de jouer. « QUAND JE VOIS QU’ON PENSE QUE J’AI MOINS DE TALENT QUE JO ...» En France, au début, j’avais l’impression qu’il valait mieux être moins bon, mais avec du talent. Qu’on aurait de toute façon plus d’estime pour un Gulbis, 50 , qu’un Ferrer, 3 . Maintenant, je m’en fous que les gens perçoivent que j’ai du talent ou pas... Je réponds en général que mon talent, c’est mon timing. C’est de peser 70 kg et de faire 50 coups gagnants contre Rafa à Rome (l’an dernier) . J’espère qu’il ne va pas mal le prendre, mais quand je vois qu’on pense que j’ai moins de talent que Jo (Tsonga) , c’est impression­nant. Jo arrache chaque coup. C’est très en force. De nous quatre, celui qui a le plus de talent, c’est Gaël (Monfils) .»

L’Équipe RÉSULTATS MONTPELLIE­R (FRA, indoor, 2-8 février). – Deuxième tour : b. , 6-4, 7-6 (3) ; Darcis (BEL) b. Nieminen (FIN) , 6-2, 7-6 (3) ; Kohlschrei­ber (ALL) b. , 3-6, 7-6 (5), 6-4 ; Istomin (OUZ) b. Sela (ISR) , 7-6 (1), 6-2.

ATP 250,

ABANDON DE JAZIRI : L’ATP VA CREUSER PRÉSENT sur le court, mercredi, à Montpellie­r, au moment où le Tunisen Malek Jaziri abandonnai­t à la fin du premier set qu’il venait de gagner contre Denis Istomin ( L’Équipe d’hier) , Gerry Armstrong, superviseu­r ATP du tournoi, nous assurait, hier, détenir « un certificat médical qui fait état d’une blessure. Un golf elbow (douleur à l’intérieur du coude) . Nous nous fions à ce document. » Un peu plus tard, un communiqué de l’ATP précisait : « Malek Jaziri s’est retiré en raison d’une blessure au coude, comme l’a constaté le kiné de l’ATP. Cependant, compte tenu de l’incident ayant touché la fédération du joueur en 2013 (elle avait été sanctionné­e pour lui avoir ordonné de renoncer à jouer contre l’Israélien Weintraub) , nous allons regarder de plus près les circonstan­ces de cet abandon. » S’il avait battu Istomin, Jaziri aurait rencontré, hier, l’Israélien Dudi Sela (et un autre Israélien, Erlich, en double). F. Be.

à midi, à Gênes, peu de suspense pour le tirage au sort du premier tour de Fed Cup (samedi et dimanche) entre l’Italie et la France. Alizé Cornet (19 mondiale) et Caroline Garcia (30 ) rencontrer­ont Sara Errani (13 ) et Camila Giorgi (31 ). Pour le double, il existe plus d’incertitud­es. Qui pour affronter les numéros 1 mondiales, Roberta Vinci et Sara Errani ? Si la présence de Kristina Mladenovic semble pratiqueme­nt acquise, le choix de sa partenaire (Garcia ou Cornet) pourrait dépendre de l’issue des simples. Champ de patates en début de semaine, le court en terre battue a subi un léger lifting, mais les faux rebonds restent bien présents. « Il faudra gérer la frustratio­n », a prévenu la capitaine des Bleues, Amélie Mauresmo. S.D.

 ?? Photo Sylvain Thomas/ ?? MONTPELLIE­R, PARK & SUITES ARENA,
LUNDI. – Gilles Simon s’interroge sur la notion de
« talent » dans le tennis. Et ne semble pas toujours d ‘accord avec les
observateu­rs sur cette question.
Photo Sylvain Thomas/ MONTPELLIE­R, PARK & SUITES ARENA, LUNDI. – Gilles Simon s’interroge sur la notion de « talent » dans le tennis. Et ne semble pas toujours d ‘accord avec les observateu­rs sur cette question.

Newspapers in French

Newspapers from France