L'Equipe

LE MAGNAT PRESSÉ

-

En moins de dix ans, cet homme de médias, ancien journalist­e sportif, est devenu le personnage incontourn­able des classiques flamandes.

Via sa société de production télé, qu’il a fait prospérer grâce à l’achat de plusieurs chaînes privées en Flandres, après avoir tenté l’aventure dans le monde de l’édition, Wouter Vandenhaut­e a racheté une à une les grandes courses du calendrier cycliste de la région,àcommencer­parleTourd­es Flandres, pour les associer sous le label Flanders Classics (on y trouve notamment Gand-Wevelgem, À Travers la Flandre, le Grand Prix de l’Escaut). Ce qui lui confère la possibilit­é d’organiser lui-même le calendrier de « ses » classiques flamandes. Présenté par ses détracteur­s comme le Berlusconi des Flandres pour son caractère hégémoniqu­e, Vandenhaut­e est plus un homme d’affaires habile qui sait cibler ses objectifs pour arriver à ses fins. On ne lui prête aucun penchant pour la politique, il apparaît davantage comme un fonceur, un audacieux, avec ce petit côté avant-gardiste qu’il revendique au nom de sa passion pour le cyclisme. Ce qui ne l’empêche pas de jouer souvent la carte de la provocatio­n, comme en invitant Lance Armstrong la veille du prochain Tour des Flandres.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France