L'Equipe

Sainz libéré

Le juge d’instructio­n a mis fin hier à quatre mois de détention provisoire du «Docteur Mabuse». Un procès devrait avoir lieu rapidement.

- GILLES SIMON

Bernard Sainz, alias Docteur Mabuse, a été libéré, hier, après avoir passé quatre mois en détention provisoire à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, en banlieue parisienne. Il avait été écroué le mercredi 22 novembre pour « exercice illégal de la médecine » et pour « incitation à l'utilisatio­n, par des sportifs, de substances ou méthodes dopantes interdites » dans le cadre d'une enquête sur le dopage dans le cyclisme amateur déclenchée par les révélation­s de l'émission Cash Investigat­ion, en juin 2016. Interrogé à plusieurs reprises, Bernard Sainz a toujours nié avoir indiqué un protocole de dopage aux deux coureurs qui avaient filmé leur rencontre en caméra cachée dans une brasserie parisienne. Il affirme au contraire qu’il conseillai­t une méthode de sevrage et que le reportage aurait été monté dans le dessein de lui nuire, en excluant des images qui auraient pu l’innocenter.

L'enquête touche à sa fin

Le Docteur Mabuse avait été placé en détention pour éviter qu’il ne puisse faire pression sur les témoins entendus dans le cadre de l’enquête. Parvenu au terme des quatre mois, Jean-Luc Gadaud, le juge d’instructio­n du pôle Santé publique qui gère son dossier, avait la possibilit­é de prolonger la détention provisoire. Il a cependant choisi d’y mettre un terme, l’enquête menée par les gendarmes de l’OCLAESP (Office central de lutte contre lesà l’ environnem­ent et à la santé publique) touchant à sa fin. Le juge souhaite désormais renvoyer rapidement Bernard Sainz devant un tribunal. Un procès pourrait avoir lieu dans l’année. « Je me félicite que le juge d’instructio­n ait changé d’avis moins d’un mois après avoir refusé de faire droit à notre demande de mise en liberté, a commenté Me Hector Bernardini, son avocat. Il était temps de mettre un terme à cette détention abusive. La place de M. Sainz est auprès des siens, à profiter de sa retraite (il a 74 ans), pas à Fleury-Mérogis.»

 ??  ?? Bernard Sainz (74 ans) est libre depuis hier, mais il n'en a pas pour autant fini avec la justice.
Bernard Sainz (74 ans) est libre depuis hier, mais il n'en a pas pour autant fini avec la justice.

Newspapers in French

Newspapers from France