L'Equipe

L'OM compte maintenant sur Mitroglou

Buteur face à Lyon (2-3), dimanche, Kostas Mitroglou retrouve la forme. L'OM aura bien besoin de l'attaquant grec dans la dernière ligne droite.

- BAPTISTE CHAUMIER (avec D. F. et V. G.)

Au moment de s’avancer vers le long de la ligne de touche, avant son entrée en jeu (64e), une clameur s’est élevée des travées du Vélodrome. Un brouhaha presque surréalist­e tant Kostas Mitroglou (30 ans) a été moqué et décrié pour son allure comme pour ses statistiqu­es jusqu’à présent.

Mais le scénario du match face à Lyon – l’OM était alors mené (1-2) – a accéléré son apparition sur le terrain et les supporters marseillai­s ont, semble-t-il, porté leurs ultimes espoirs d’égalisatio­n sur l’internatio­nal grec (58 sélections), dont la cote de popularité s’est un peu améliorée ces derniers temps. Ils n’avaient pas tort : Mitroglou a bien égalisé (84e). Il aurait (peut-être) même pu s’offrir un doublé en partant défier Lopes en face à face, au bout du match, mais il a été signalé en position de hors-jeu sur une situation très litigieuse. Son but n’a finalement pas suffi à éviter la défaite de son équipe (2-3), mais sa prestation a laissé beaucoup de satisfacti­on en interne.

Mitroglou s’était déjà distingué en marquant le but de la victoire pour son retour à la compétitio­n à Toulouse (2-1), une semaine auparavant, après une absence de près d’un mois pour une blessure à une cuisse. Initialeme­nt, il était attendu plus tôt sur les terrains mais il n’avait pas voulu prendre le moindre risque pour être certain d’être vraiment rétabli. La trêve internatio­nale n’arrive donc pas au bon moment pour l’OM alors que l’avant-centre commençait à reprendre ses marques et à retrouver le rythme de la compétitio­n.

“Notre seul véritable ,, bon avant-centre est Kostas MICHAEL SKIBBE, SÉLECTIONN­EUR DE LA GRÈCE

Mitrogloua­aussiétéap­peléparla sélection grecque pour les deux matches amicaux face à la Suisse, vendredi, et l’Égypte, mardi. Éliminée en barrages pour le Mondial 2018 (1-4, 0-0 contre la Croatie), la Grèce n’a pourtant plus rien à jouer. Michael Skibbe, son sélectionn­eur, a confié à la presse suisse qui l’interrogea­it hier : « Notre seul véritable bon avant-centre est Kostas Mitroglou. Il a manqué récemment six, sept semaines (quatre en réalité) en raison d’une blessure musculaire, mais, heureuseme­nt, il est revenu à Marseille et il a aussi marqué. C’est un bon garçon, qui peut faire de belles choses. »

Le staff marseillai­s ne voit pas forcément cette convocatio­n comme une mauvaise nouvelle d’autant que Mitroglou ne devrait pas jouer les deux rencontres, ou alors pas dans leur intégralit­é. Après une saison tronquée par les blessures, l’attaquant doit enchaîner les matches et l’OM aura bien besoin de lui à l’approche de la dernière ligne droite de la saison, avec une place sur le podium à conserver et un quart de finale de Ligue Europa à disputer face au RB Leipzig (5 et 12 avril).

Certains cadres sont d’ailleurs apparus très fatigués avant cette coupure, à commencer par Valère Germain, qui a enchaîné les matches en l’absence du Grec mais pas forcément les buts – deux seulement, face à Braga, en seizièmes de finale aller (3-0, le 15 février).

Le retour en forme de Mitroglou arrive donc au bon moment et il postule sérieuseme­nt à la place en pointe de l’attaque marseillai­se dès la reprise à Dijon, le 31 mars.

 ??  ?? Kostas Mitroglou a inscrit le second but de l'OM, dimanche, face à Lyon (2-3).
Kostas Mitroglou a inscrit le second but de l'OM, dimanche, face à Lyon (2-3).

Newspapers in French

Newspapers from France