L'Equipe

L ʼ exploit Grand Prix de Monaco 2014 Bianchi aux points

Sur ses terres, devant les siens, le Niçois réussit l’exploit de rentrer, à Monaco, dans les dix premiers. Au volant de la très modeste Marussia.

- F. F.

Il a couru dans le paddock, dans la pitlane puis sur la piste. En ce dimanche 25 mai 2014, à Monaco, Jules Bianchi est aussi heureux que s’il avait gagné. Pourtant, il n’est que neuvième. Mais au volant d’une Marussia qui, jusqu’alors, n’était jamais entrée dans les points. Alors le protégé de la Ferrari Academy exulte quand les passants, pompiers et autres journalist­es le laissent un peu en paix.

Mais tout le monde – surtout les patrons d’écurie qui viennent, eux aussi, le féliciter – a mesuré l’exploit du Niçois, opportunis­te et combatif de bout en bout de ce Grand Prix.

« Je savais que nous pouvions faire un résultat » , résume- t- il à l’arrivée. Pourtant, les événements étaient contre lui. Une boîte de vitesses changée le samedi, un mauvais positionne­ment sur la grille le dimanche et des pénalités qui tombent bien plus vite que les tours au volant de sa monoplace valétudina­ire : cinq places sur la grille, cinq secondes pour s’être trompé de place et encore cinq pour avoir profité du safety- car afin d’exécuter, matois, sa peine. « C’est finalement une chance » , avouera- t- il dans un demi- sourire complice à l’arrivée. Mais le souvenir du regretté Jules Bianchi restera pour une image bien plus positive que celle de sa roublardis­e. Celle de son dépassemen­t sur Kobayashi, plein d’assurance et de pugnacité, de talent tout simplement, à la Rascasse. « J’avais remarqué que Räikkönen, avec sa Ferrari, avait du mal à le doubler. Alors quand Kamui a ouvert la porte, j’ai plongé. » Et réalisé l’exploit.

Le lendemain, après une fête digne d’un vainqueur, il avouera, dans nos colonnes, espérer ne pas en rester là. « J’ai envie de plus, concluait- il. De revivre des moments comme celui- là. » Son dramatique accident au Japon, t rois mois plus t ard, l’ en privera définitive­ment. Jules Bianchi est décédé des suites de ses blessures, le 17 juillet 2015.

 ??  ??
 ??  ?? Entouré de l'équipe Marussia, Jules Bianchi célèbre ses premiers points en F 1, inscrits à l'issue d'un GP de Monaco qui aura révélé tout son culot.
Entouré de l'équipe Marussia, Jules Bianchi célèbre ses premiers points en F 1, inscrits à l'issue d'un GP de Monaco qui aura révélé tout son culot.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France