L'Equipe

« On est déjà éliminées, mais… »

Jean- Louis Saez, entraîneur de Montpellie­r, convenait que la défaite subie à domicile par le club héraultais le condamne à un exploit au retour.

- PHILIPPE PAILHORIES

MONTPELLIE­R – Pour elles aussi, à la 74e minute, on chante la louange de Louis Nicollin, promoteur et même précurseur d’un football de dames qu’il a sans cesse encouragé. L’ancien président du MHSC, décédé à soixante- quatorze ans le 29 juin 2017, aurait aimé ce quart de finale, l’audace de ses filles, même après le but de So- yun Ji ( 48e). Katrine Veje a malheureus­ement trouvé le poteau d’Hedvig Lindahl ( 68e) quand Erin Cuthbert ( 76e), à peine entrée en jeu, a, elle, trouvé le petit filet de Casey Murphy et jeté un foid glacial dans une Mosson pétrifiée. À mi- chemin, les Montpellié­rai- nes ne sont donc pas au mieux, dominées par de robustes mais surtout très efficaces Anglaises, quand elles- mêmes ont au contraire manqué de réalisme, d’un brin de chance sans doute. « On a mis du temps à entrer dans ce match, soupire la capitaine de Chelsea, Katie Chapman. Heureuseme­nt, on n’a pas encaissé de but dans les vingt premières minutes, et on a su se ressaisir en seconde période. »

Montpellie­r peut bien sûr nourrir quelques regrets : cette tête de Virginia Torrecilla déviée sur le poteau ( 6e), ou encore ce tir à bout portant de Sofia Jakobsson ( 52e). « Si on marque au début, ça aurait pu faire du bien, souligne Jean- Louis Saez. Il y a des tournants dans un match, ils ne nous ont pas été favorables. » L’entraîneur regrette bien sûr ces occasions manquées, ces ballons bêtement perdus dans certaines zones. « Chelsea se projette vite vers l’avant, dit- il. On était prévenues, on était préparées pour, mais à la moindre erreur, on a été punies. »

La qualificat­ion peut- elle encore être un objectif ? « Dans la tête de tout le monde, soupire Saez, on est déjà éliminées. Mais on a encore un match retour à jouer. On va voir ce que l’on peut faire pour progresser, et si l’on a la chance de marquer un but, alors… » La capitaine, Linda Sembrant, évoque « le caractère de l’équipe, la volonté de rebondir » . « 2- 0, c’est un bon score, conclut Emma Hayes, la coach de Chelsea. Mais nous ne sommes qu’à la mi- temps de ce quart de finale. »

 ??  ?? La déception de Katrine Veje, hier, au stade de la Mosson.
La déception de Katrine Veje, hier, au stade de la Mosson.

Newspapers in French

Newspapers from France