L'Equipe

La vengeance de Monaco

Dominée de 30 points à Nanterre ( 69- 99) il y a deux mois, la Roca Team a pris une revanche éclatante et confirmé sa place de leader.

- YANN OHNONA

Monaco n’avait pas oublié. Après la rouste reçue à Nanterre ( 99- 69 le 21 janvier, pire défaite de l’ASM cette saison), la Roca Team avait marqué d’une croix sur son calendrier la réception des Francilien­s. Question d’honneur. « On était chauds, soufflait Paul Lacombe au micro de SFR Sport après la rencontre. Quand tu en prends trente, tu y penses. On s’est fait presque humilier. Alors même au quatrième quart, quand le match était joué, sur le banc, on était chauds ! Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas gagné avec la manière. »

Et effectivem­ent, l’affaire n’a pas fait un pli. Du moins dans les quinze dernières minutes de jeu. En première mi- temps, ce sont les visiteurs qui avaient pris les commandes ( 43- 39), s’appuyant sur leur euphorie à longue distance ( 7 sur 14 à 3 points). Encore aux avant- postes à la 26e ( 54- 50), Nanterre a sombré d’un coup. Son intérieur Kevin Jones, subissant sa troisième faute, laissait un trou béant dans la raquette. Monaco serrait soudain la vis en défense, son meneur Aaron Craft épuisant le shooteur Heiko Schaffartz­ik, tandis que Chris Evans ( 18 points) et l’intérieur Elmedin Kikanovic ( 22 points à 8 sur 9) appuyaient là où ça fait mal. Résultat : une invraisemb­lable série de 30 à 3 à cheval sur les troisième et quatrième quarts ( de 50- 54 à 80- 57). Jamal Shuler, l’ex- Monégasque revanchard, restait impuissant ( 11 points en première mi- temps ; 0, en deuxième).

Sa victoire autoritair­e ( 91- 70) permet à Monaco de réaffirmer sa domination actuelle sur le Cham- pionnat. L’ASM reste seule première, avec une victoire d’avance sur ses deux plus proches poursuivan­ts, Le Mans et Strasbourg. Nanterre, après une éliminatio­n en Ligue des champions à Bandirma, et un difficile déplacemen­t à Strasbourg ( 78- 93), enchaîne un troisième revers de suite alors que se profilent les quarts de finale de Coupe de France, ce week- end à Trélazé, dans une formule harassante ( quarts et demi- finales sur deux jours). Une compétitio­n que Pascal Donnadieu, l’entraîneur nanterrien, dit vouloir jouer à fond. Monaco n’aura pas ce problème, puisque le club a décidé, en prévision de son quart de finale de Ligue des champions contre… Bandirma, le mercredi suivant, d’envoyer ses espoirs jouer la Coupe.

 ??  ?? Le pivot monégasque Elmedin Kikanovic, qui enfonce ici Lahaou Konaté, a fait souffrir la défense de Nanterre et inscrit 22 points.
Le pivot monégasque Elmedin Kikanovic, qui enfonce ici Lahaou Konaté, a fait souffrir la défense de Nanterre et inscrit 22 points.

Newspapers in French

Newspapers from France