L'Equipe

LUIS FERNANDEZ

L’ancien entraîneur du club, revenu à l’été 2017 à la surprise générale, se démène et essaye de faire entendre ses idées au centre de formation.

- A. H.

Sa nomination surprise à l’été 2017 avait suscité étonnement et sarcasme. Que pouvait bien revenir faire au Paris- Saint- Germain Luis Fernandez, après quatorze ans d’absence, lui qui y fut joueur puis entraîneur ?

Recruté par Antero Henrique, le directeur sportif, sur les conseils de Luis Ferrer, bras droit du Portugais, le vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe 1996 a été nommé directeur sportif du centre de formation. « On s’est bien demandé pourquoi il avait été choisi, nous confirme un salarié parisien. On avait déjà beaucoup de dirigeants. Après quelques semaines d’adaptation plus ou moins difficiles, Luis faisant du Luis – c’est- à- dire qu’il se mêlait de beaucoup de choses, même de celles qui n’étaient pas de son ressort, et était un peu partout à la fois –, il a su trouver sa place. Il est humain et volontaire mais ce n'est pas un directeur. Il parle aux pa- rents, c'est lui la star, à chaque match, il fait des selfies. »

On lui a prêté la volonté d’évincer l’équipe féminine du Camp des Loges en début de saison afin que ce soient les jeunes qui évoluent le plus souvent possible sur le gazon du stade Georges- Lefèvre, créant un début de polémique. Ce come- back dans son club de coeur était inespéré pour l’ancien milieu de terrain du carré magique de l’équipe de France ( 58 ans), alors il prend son rôle avec passion. En théorie, Fernandez a signé un contrat à durée indétermin­ée à mi- temps. Il a pour prérogativ­es de faire le lien entre le club, ses jeunes et leurs familles, et de leur transmettr­e l’identité PSG. Il a aussi un droit de regard sur la compositio­n des futurs effectifs des équipes du centre de formation.

Depuis sa prise de fonctions, il est quotidienn­ement présent au Camp des Loges, déjeune pres- que tous les midis à la cafétéria du centre de formation des apprentis du club, qui jouxte les locaux et terrains des profession­nels. Et il va voir beaucoup de matches de toutes les équipes du club au Camp mais aussi en région parisienne. Il a multiplié les rendezvous avec les jeunes et leurs parents. Récemment, il est allé rendre visite à l’hôpital à un jeune des moins de 15 ans qui s’était blessé. Proche de Henrique, Fernandez entretient des relations délicates avec Carles Romagosa, le directeur technique du centre de formation parisien, et son adjoint David Hernandez, recrutés par Olivier Létang il y a bientôt trois ans. L’ancien sélectionn­eur de la Guinée leur reproche leur trop grand interventi­onnisme dans les séances d’entraîneme­nt des différents coaches et leur volonté d’appliquer à tout prix leur méthode de travail ( voir page 14).

 ??  ??
 ??  ?? Luis Fernandez, directeur sportif du centre de formation du Paris- SG, discute avec le recruteur du club Pierre Reynaud ( de dos) lors du match de Youth League contre le Bayern Munich ( 1- 1), le 27 septembre 2017.
Luis Fernandez, directeur sportif du centre de formation du Paris- SG, discute avec le recruteur du club Pierre Reynaud ( de dos) lors du match de Youth League contre le Bayern Munich ( 1- 1), le 27 septembre 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France