L'Equipe

MARTIN FOURCADE

À trois courses de la fin, Martin Fourcade est bien placé pour remporter son septième globe de cristal. Mais le duel avec Johannes Boe s’annonce chaud jusqu’au bout.

- JEAN- PIERRE BIDET ( avec T. K.)

Trois courses pour savoir. Enfin. Un sprint aujourd’hui, une poursuite samedi et une mass- start dimanche, à Tyumen, au coeur de la Sibérie, où se disputent les finales de la Coupe du monde. Cinquante cibles à blanchir pour que Martin Fourcade remporte un septième globe de cristal, décerné au vainqueur du classement général, et dépasse ainsi le Norvégien OleEinar Bjoerndale­n. « C’est le dernier combat » , lance le quintuple champion olympique. Car, malgré un parcours impeccable ( 18 podiums en 18 courses disputées, 7 victoires), il reste à portée de carabine de Johannes Boe ( 14 podiums, 8 victoires). Fourcade, qui a déjà été dans une telle situation en 2012( il n’ avait devancé Emil Svendsen qu’à l’issue du sprint des finales), a toutes les cartes en main pour réussir son pari. On a quand même sorti la calculatri­ce.

51

Four cade possède ce matin 49 points d’avance sur Boe, un pécule qui monte à 51 si, comme le stipule le règlement de la Fédération internatio­nale (*), on retire les deux plus mauvais résultats de l’hiver ( une non- participat­ion et une 3e place pour le Français, une 19e et une 13epour le Norvégien). Soit quasiment une victoire d’avance ( 60 points). « J’ai eu des bonnes sensations sur la fin de l’étape d’Oslo, explique Fourcade. La forme est meilleure qu’à la sortie des Jeux, où j’ai eu du mal à me relancer. Je me sens capable d’aller chercher des belles choses ici, physiqueme­nt en tout cas. J’ai comme tout le monde envie que ça s’arrête à la fin de la semaine mais j’ai eu la bonne surprise de retrouver du plaisir à Oslo ( 3e du sprint, vainqueur de la poursuite) et je me sens d'attaque. »

0

Seule certitude : Fourcade n’aura pas le globe en poche à l’issue du sprint. S’il gagne et que Boe ne marque rien( au-delà de la 40 eplace),i laura 111 points d’avance alors qu’il en restera 120 enjeu. Mais il aura pris plus qu’une option puisque Boe serait trop loin pour espérer remporter la poursuite. « C’est serré et ça le restera sans doute jusqu’au bout, admet- il. Je n’ai pas envie de ren- trer dans les calculs de points et je préfère m’en éloigner pour aborder les courses sereinemen­t, comme depuis le début de saison, sans trop de tension, sans penser à ce duel contre Johannes mais juste à faire une belle course. Il faudra être meilleur que lui. »

130

Si Boe remporte les trois courses, il comptera 1077 points ( en tenant compte des deux moins bons résultats de l'hiver). Pour le devancer, Fourcade devra donc en compiler 130, soit une moyenne de 43 par course, ce qui équivaut à une quatrième place. Largement dans ses cordes, même s'il a fini 5ede l'individuel et 8e du sprint aux Jeux Olympiques. En Coupe du Monde cette saison, il n’a en effet jamais fait pire que 3e et si l’on étend à la saison dernière, il n’y a terminé hors du podium qu’à quatre reprises en 44 sorties ( plus mauvaise place 8e) ! Un métronome. «J oh ann es m’a énormément étonné sur le début de saison mais beaucoup moins depuis les Jeux, où il est plus irrégulier, dit- il. Mais ce n’est en aucun cas un signe pour cette semaine. Il est capable de gagner les trois courses et il est motivé malgré son discours défaitiste, où il y a une grosse part d’intox. Il se battra jusqu’au bout. » En se souvenant qu’en 2011, son frère Tarjei avait décroché le globe avec cinq points d’avance sur Svendsen.

(*) En cas d’égalité, le nombre de victoires est pris en compte, puis le nombre de deuxièmes places, puis de troisièmes...

 ??  ??
 ??  ?? Pour priver Martin Fourcade ( dossard n° 1) d’un nouveau sacre, Johannes Boe ( dossard n° 2) devra attaquer le Français, comme ici lors de la mass start du Grand- Bornand.
Pour priver Martin Fourcade ( dossard n° 1) d’un nouveau sacre, Johannes Boe ( dossard n° 2) devra attaquer le Français, comme ici lors de la mass start du Grand- Bornand.

Newspapers in French

Newspapers from France