L'Equipe

Big Basta va rejoindre Big Apple

Mathieu Bastareaud a officialis­é hier son départ à New York la saison prochaine. Mais l’annonce, éventée par son président Mourad Boudjellal, l’a froissé.

- DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL PHILIPPE PAILHORIES

On a bien senti, lorsqu’il a traversé l’étroite zone mixte sans s’adresser à la presse, que quelque chose tracassait Mathieu Bastareaud. Son pas lent et son regard bien trop noir, pour quelqu’un qui sortait d’un si joli match, en disaient long. On s’est posé la question, on l’a posée à l’entourage et on a fini par comprendre qu’il n’avait que très peu goûté la manière avec laquelle son départ officiel pour New York, évoqué dès le 15 avril, avait été dévoilé.

Tout a commencé à la pause, par une déclaratio­n de Mourad Boudjellal au micro de nos confrères de Canal+. « Normalemen­t, mais ce sera à lui de vous le dire, il va partir dans un pays qui a élu un président que je n’aime pas beaucoup. » On a deviné son joueur confondu lorsqu’il s’est, à son tour, présenté au micro, après le large succès sur Bordeaux- Bègles ( 45- 17). Comme s’il n’avait pas vu le coup présidenti­el venir…

« Je ne vais pas faire de cachotteri­es, a- t- il commencé, ce sont mes derniers matches à Toulon. J’essaie de vivre ça à fond. J’ai choisi de rejoindre l’équipe de New York ( Rugby

United New York, RUNY). C’est une nouvelle aventure pour moi. J’avais envie de changement, c’était le meilleur compromis pour moi au niveau famille, expérience de vie et pour jouer au rugby. »

Il n’avait pas prévu de faire cette annonce en ce dimanche ensoleillé. Pas de cette façon, au débotté, presque bâclée. Et ça l’a évidemment contrarié. D’ où le courroux. Au terme d’une semaine un rien bizarre. On se souvient de cette image, publiée le lundi de Pâques sur le site de Var

Matin, où on le voit à l’entraîneme­nt, au côté de Guilhem Guirado, un sparadrap sur la bouche, comme bâillonné. Qui veut faire taire Bastareaud ? L’affaire Thibault Giroud , le préparateu­r physique débauché par le quinze de France ? Simple boutade? On aurait aimé l’interroger à ce propos aussi… D’autant que Patrice Collazo, son manager, a laissé planer le doute : « Il me boude, je le boude aussi. On a passé une petite semaine compliquée. Mathieu, c’est un joueur particulie­r. C’est un mec à part déjà. Il a marqué l’histoire du club, comme d’autres joueurs, il a besoin de voir autre chose, de respirer un peu. Il va partir à la découverte, en tant qu’homme, ça va lui apporter beaucoup. Je suis convaincu que l’on va retrouver un joueur différent. Mais ce que je veux, c’est que, sur les trois derniers matches, il y ait un grand Mathieu Bastareaud. »

Aucun doute à ce sujet quand on connaît l’état d’esprit du joueur. Il n’empêche. Bastareaud ( 30 ans; 54 sél .) sera new-yorkais après la Coupe du monde au Japon ( 20 septembre- 2 novembre), s’il la dispute. Dans une vidéo publiée ensuite sur Internet, où son ancien coéquipier Vincent Clerc l’interroge, Bastareaud précise qu’il sera aux États- Unis du 1erdécem

au 30 juin. « J’espère qu’il va me recevoir, c’est une belle ville à visiter, sourit Juan Martin Fernandez Lobbe, l’entraîneur argentin de la touche du RCT. Partir, ça change tout, ça te sort de ta zone de confort. Si tu le prends avec la bonne attitude, ça ne peut te ramener que de bonnes choses. »

De bonnes choses aussi pour le club américain. Le RUNY a été intégré cette année par la Major League Rugby, le jeune Championna­t américain qui se déroule de février à juin. La franchise, dirigée par Pierre Arnald, ancien DG du Stade Français, possède un budget de 3,1 M€. Et maintenant une deuxième star après l’internatio­nal anglais Ben Foden.

“On a passé une petite semaine compliquée. Mathieu, c’est un joueur particulie­r PATRICE COLLAZO, ENTRAÎNEUR DU RCT

 ??  ?? Mathieu Bastareaud, auteur d’un essai, a brillé avec Toulon hier.
Mathieu Bastareaud, auteur d’un essai, a brillé avec Toulon hier.

Newspapers in French

Newspapers from France