IN­CROYABLE ASVEL

L’Asvel, for­te­ment di­mi­nuée, s’est im­po­sée sur le fil ( 67- 66) hier soir face au CSKA Mos­cou, te­nant du titre, et reste donc in­vain­cue à do­mi­cile en Eu­ro­ligue.

L'Equipe - - LA UNE - AMAURY PERDRIAU

VILLEUR­BANNE ( RHÔNE) - La cour des mi­racles. Il n’y a pas meilleure dé­fi­ni­tion pour qua­li­fier l’As­tro­balle, té­moin hier soir d’un ex­ploit ma­jeur du bas­ket fran­çais puisque l’Asvel y a cro­qué le CSKA Mos­cou, cham­pion d’Eu­rope en titre, au terme d’un match ré­glé sur un chef- d’oeuvre de Jor­dan Tay­lor ( 67- 66). Une ban­de­rille à trois points, plan­tée en plein coeur de « l’ar­mée rouge » comme l’ap­pe­lait mal­adroi­te­ment le spea­ker de la salle, sui­vie d’une ten­ta­tive qua­si iden­tique du me­neur amé­ri­cain Mike James, trop court. L’épi­logue par­fait d’une ren­contre dont le cham­pion de France, qui n’a tou­jours pas per­du à do­mi­cile cette sai­son en Cham­pion­nat ni, plus sur­pre­nant, en Eu­ro­ligue, n’a ja­mais per­du le fil.

La veille, Zvezdan Mitrovic ré­cla­mait « ces pe­tits ex­tras qui font jouer les yeux dans les yeux face aux plus grands » . L’en­traî­neur mon­té­né­grin a été ser­vi en la ma­tière alors qu’il était pri­vé de deux de ses quatre me­neurs ( An­toine Diot, Théo Ma­le­don), et qu’il en a per­du en cours de match un troi­sième avec la bles­sure de Mat­thew Stra­zel. Mais l’Asvel s’est ju­rée de triom­pher dans l’ad­ver­si­té cette sai­son, de sur­prendre en mi­sant sur la ri­chesse de son ef­fec­tif et donc sur sa ca­pa­ci­té à se trou­ver chaque soir un hé­ros. Le coup de gé­nie de Tay­lor? « Une er­reur ! » , sou­riait Mitrovic avant d’ajou­ter : « Je n’avais pas pré­vu ce­la sur mon temps mort, je vou­lais jouer sur un écran mais il a sen­ti qu’il de­vait ti­rer à ce mo­ment. C’est la ma­gie du bas­ket. Cette équipe est pleine de res­sources, elle me sur­prend chaque jour. »

L’As­tro­balle tou­jours en fu­sion

Por­tés par le sens du sa­cri­fice, les Villeur­ban­nais ont donc mu­se­lé la meilleure at­taque d’Eu­ro­ligue ( 87 points par match en moyenne avant la ren­contre) en im­po­sant leur jeu ru­gueux. De quoi frus­trer des vi­si­teurs qui ont de sur­croît été par­ti­cu­liè­re­ment mal­adroits de loin ( 5 sur 23, 21 %) man­quant plu­sieurs fois l’op­por­tu­ni­té de creu­ser l’écart alors qu’ il sont comp­té 5 points d’avance en dé­but de der­nier acte ( 50- 55, 31e). Les ar­bitres, un peu trop vi­sibles sur la ren­contre no­tam­ment lors­qu’ils ont re­fu­sé à Ed­win Jack­son un contre par­fai­te­ment va­lable – qui au­rait alors pu faire bas­cu­ler le match - puis l’ont sanc­tion­né d’une faute an­ti­spor­tive, ont alors pu me­su­rer tout le poids du pu­blic de l’As­tro­balle, qui a par­fai­te­ment joué son rôle de on­zième homme.

Tous les joueurs ont d’ailleurs t enu à sou­li­gner à quel point jouer à do­mi­cile leur donne des ailes, no­tam­ment en com­pé­ti­tion eu­ro­péenne. « Cette sy­ner­gie avec le pu­blic, c’est ce qui nous per­met d’al­ler cher­cher de grandes vic­toires, ap­pré­ciait Mitrovic. Notre jeu se re­pose sur trois prin­cipes : le coeur, l’ef­fort, et le sou­tien. » Co­pieu­se­ment ar­ro­sé dans le ves­tiaire et di­gne­ment fê­té par ses par­te­naires, Jor­dan Tay­lor ne pou­vait qu’abon­der. « C’est ma pre­mière an­née en Eu­ro­ligue, je ne pen­sais pas vivre de telles choses mais cette salle est ma­gique. » En guise de ré­com­pense, l’équipe s’en­vo­le­ra au­jourd’hui pour San An­to­nio afin d’ac­com­pa­gner son pré­sident To­ny Par­ker lors de la cé­ré­mo­nie de re­trait des on maillot n° 9 par les Spurs. His­toire de pro­lon­ger un peu plus la fête, en at­ten­dant le pro­chain ren­dez- vous à l’As­tro­balle, le Fort Ala­mo du bas­ket fran­çais et eu­ro­péen.

Cette sy­ner­gie avec le pu­blic, c’est ce qui nous per­met d’al­ler , , cher­cher de grandes vic­toires ZVEZDAN MITROVIC, COACH DE L’ASVEL

Jor­dan Tay­lor, qui s’in­filtre ici dans la dé­fense mos­co­vite, a ins­crit le der­nier pa­nier, à trois points, sy­no­nyme de vic­toire pour l’Asvel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.