L'Equipe

JULIEN LIZEROUX

Âgé de 41 ans, le vice-champion du monde 2009 de slalom et de combiné a annoncé hier qu’il mettrait un terme à sa carrière ce soir.

- S.K.

À force d’entendre la question revenir depuis quelques années, Julien Lizeroux avait bâti un discours rodé autour de sa future retraite de skieur de haut niveau. Pas de date butoir, pas de pression extérieure, juste un choix naturel, personnel et au feeling.

À 41 ans, le moment est donc venu, en pleine saison. Le Plagnard a annoncé hier après-midi que le slalom de ce soir à Schladming, son 172e départ en Coupe du monde, serait tout simplement le dernier. D'un simple tweet où une vidéo le montre en action à Schladming l’an dernier puis téléporté chez lui au côté de sa compagne Tessa Worley, au son de The End des Doors, le vicechampi­on du monde 2009 de slalom et de combiné a validé qu’un cycle de près de vingt ans sur le circuit touchait à sa fin. Il en dira plus ce soir, et pas avant.

Trois victoires en Coupe du monde au compteur

« Je ne vais pas attendre qu'on me mette dehors ou qu'on me dise “Écoute, mon petit, faut que t'arrêtes...” » J'ai suffisamme­nt de lucidité pour le faire quand ce sera nécessaire », expliquait-il l’hiver passé, peu après avoir pris ses premiers points de la saison. « Je voulais en prendre à 40 ans, comme ça c’est fait, lâchait-il, content d’avoir brisé une spirale de résultats négatifs. Je suis le seul quadra sur le circuit technique, c'est un fait et je n'en ai pas marre qu'on me le rabâche. 40 ans, c'est un cap, mais ce ne sont que des chiffres. J'ai juste envie encore d'en profiter. J'aime toujours la vie de groupe. » Cette saison, le Plagnard n'a encore pas réussi à se qualifier pour une deuxième manche de slalom. Ce sera ce soir, ou plus jamais.

Vainqueur à trois reprises sur le circuit (Kitzbühel et Kranjska Gora en 2009, Adelboden en 2010), monté au total à neuf reprises sur un podium, deuxième de la Coupe du monde de slalom en 2010, Lizeroux a traversé deux décennies au plus haut niveau, non sans être durement touché par les blessures au début des années 2010.

Très forte et riche personnali­té, passionné de ski et de tous les autres sports, le Plagnard a toujours eu son franc-parler et une vision parfois tranchante de son milieu. Quel sera son avenir ? Déjà organisate­ur d’un « super-slalom » à La Plagne, propriétai­re d’un snack-bar sur les pistes de sa station, il ne manque ni d’idées ni de dynamisme. « Je resterai de toute façon proche de la montagne, du sport, de l'outdoor, disait-il il y a un an. Et j'ai aussi envie de transmettr­e aux jeunes. J'ai le monitorat de ski, mais pourquoi pas passer d'autres diplômes, bosser dans l'approche mentale ou technique, le panel est large. »

 ??  ??
 ??  ?? Julien Lizeroux prendra ce soir à Schladming son 172e et dernier départ en Coupe du monde.
Julien Lizeroux prendra ce soir à Schladming son 172e et dernier départ en Coupe du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France