L'Equipe

OCON S’ATTEND À SOUFFRIR

-

Éliminé en Q2, treizième sur la grille, le Français redoute de vivre une course éprouvante. « On a beaucoup de bottoming, explique le pilote Alpine à propos du phénomène qui voit sa monoplace, très proche du sol, taper violemment l’asphalte à cause des bosses. Ce sera une course physique juste pour ça. C’est une chose pour laquelle on ne peut pas s’entraîner ou se préparer. On est rapides en ligne droite mais il faudra rester proches (des adversaire­s) pour pouvoir dépasser. »

Newspapers in French

Newspapers from France