L'Equipe

Paris prophète en son pays

Trois jours après son neuvième titre national, le PSG a gagné, hier à l’Accor Arena, une sixième Coupe de France sans peiner face à Nantes.

- ANOUK CORGE (avec P. Me.)

Une ronde de joie, une de recueillem­ent. D’adieux aussi. Des deux côtés puisque les effectifs du PSG et du HBC Nantes n’auront plus vraiment le même visage après l’été. Hier, à l’Accor Arena, Parisiens et Nantais mettaient un point final à une saison intense. Trois jours après avoir signé un historique 30/30 en Championna­t, le PSG a glané sa sixième Coupe de France, face à son dauphin qui n’aura pas livré le meilleur de ses trois duels de l’exercice (36-31).

Dommage: leur rivalité aurait mérité un finish à la hauteur de celui du 14 décembre à la halle XXL de Nantes quand un but seulement les avait départagés au terme d’un money time de muerte (29-30). Hier, le PSG a rapidement mis la main sur le match, porté par un Vincent Gérard de gala (15 arrêts sur 42 tirs) qui tranchait avec la petite prestation d’Emil Nielsen (3/19), bien relayé pourtant par Mickaël Robin (10/29). Insuffisan­t face à l’armada parisienne.

«Pour battre le PSG il faut faire un grand match, être audacieux, ne faire aucune erreur. J’ai le sentiment que c’était plus un Nantes moyen qui a perdu qu’un très grand Paris qui a gagné. On ne les a pas poussés dans leurs retranchem­ents, admettait Robin. Maintenant, c’est le PSG, ils sont très forts, ils exploitent la moindre erreur qui se paie cash. Ils font 30/30 en Championna­t, c’est exceptionn­el. Ils ont été bien meilleurs que nous sur la saison, c’est évident. Même sur la triple confrontat­ion puisqu’on n’arrive pas à les battre.» Ça ne consolera pas le futur joueur de Saint-Raphäel mais

pas grand monde n’a eu raison du PSG dans l’Hexagone.

“Il faut féliciter Paris qui a été très fort, meilleur que nous

T'HIB'AUD

BRIET, ARRIÈRE GAUCHE DE NANTES «C’était important de finir comme ça. On aura tout gagné cette saison en France. » Dans l’euphorie, Luc Steins, encore diabolique hier (5/5), en oubliait que seul Chambéry aura dominé le PSG: c ’ é t a i t le 18 décembre, en demi-finales de la Coupe de la Ligue, à Metz (défaite parisienne 28-29), revenue à Nantes. «Ah oui! Mais c’était particulie­r» , s’est repris le lutin magique néerlandai­s. Vincent Gérard, lui, n’avait pas oublié « un contexte très, très particulie­r. Ça n’avait aucun sens, on avait passé la journée à se faire tester, à savoir qui pourrait jouer» . Le Covid avait encore frappé.

C’est donc le seul accroc national du PSG. «Il faut féliciter Paris qui a été très fort, meilleur que nous, il ne faut pas se mentir » , avait le mérite de reconnaîtr­e Thibaud Briet, pas le plus mauvais des Nantais hier (8/11). Nantes, d’ailleurs, était privé du pivot Théo Monar (fracture de fatigue d’un pied), une des pièces maîtresses des deux côtés du terrain. Et en dépit de son talent, Dragan Pechmalbec (3/4) n’a pas pu compenser tout du long.

C’est aussi la différence avec le PSG, doté d’un effectif important qui peut supporter méformes et blessures. Comme celle de Mikkel Hansen depuis le mois de mars (genou puis embolie pulmonaire). Pas insurmonta­ble dans les joutes hexagonale­s mais impactant sur le plan continenta­l. Sans lui, le PSG n’a pas réussi à se qualifier pour le Final Four de la Ligue des champions, le week-end prochain à Cologne (défaite en quarts contre Kiel, 30-30 puis 32-33). « J’espère qu’on va pouvoir aller chercher ce trophée le plus rapidement possible, car c’est le seul qui manque dans la vitrine» , admettait Elohim Prandi.

De fait, l’arrière ne pouvait parler de saison parfaite: «Je dirais à 80 %, à cause de la Coupe de la Ligue et la Ligue des champions. Mais la Ligue des champions, c’est très, très, très, très dur. » Et de tenter d’évaluer ce qu’il faut au PSG pour enfin toucher le Graal continenta­l: «Des détails… Il faut vachement de régularité et personne ne peut tenir toute une saison.»

 ?? ?? Les joueurs du PSG ont remporté la sixième Coupe de France de l’histoire du club, hier.
Les joueurs du PSG ont remporté la sixième Coupe de France de l’histoire du club, hier.

Newspapers in French

Newspapers from France