L'Equipe

L’Australie sûre de son coup

La sélection océanienne ne doute pas de parvenir à se qualifier pour une cinquième Coupe du monde d’affilée.

- DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

DOHA – Pour Mathew Leckie, il y a des signes qui ne trompent pas. La manière dont l’attaquant de l’Australie s’est réuni avec ses équipiers pour faire corps avant le début de la seconde période face aux Émirats arabes unis augurait d’une issue heureuse à ce barrage de la zone Asie. Elle le fut (2-1, le 7 juin ). Cela donne le droit aux Soc cero os, 42 e équipe au classe ment FI FA, de disputer leur place pour la Coupe du monde face au Pérou (22e) dans ce barrage interconti­nental.

Une habituée des matches couperets

Après avoir vécu une panne de résultats (une victoire, trois nuls et trois défaites), due notamment à l’absence de nombreux joueurs mais aussi de Graham Arnold, leur sélectionn­eur, victimes du Covid-19, les Australien­s ont même enchaîné un deuxième succès (ils avaient déjà battu la Jordanie en amical, 2-1, le 1erjuin). Cela ne leur était plus arrivé depuis le 8 octobre 2021 et cela tombe à pic. Pour Mathew Ryan, leur capitaine, cela prouve également les progrès accomplis : «Lorsque nous avons encaissé des buts dans ces qualificat­ions, on n’a pas bien réagi. Mais sur ces deux derniers matches, on a su surmonter nos émotions et gagner.»

Ce qui n’est toujours pas le cas du Pérou. Depuis trois ans, à chaque fois qu’il s’est retrouvé mené, il ne l’a jamais emporté (trois nuls et neuf défaites ). L’ Australie cherchera donc à marquer en premier, ce soir. Elle s’en croit d’autant plus capable qu’elle jouera ce match couperet en vieille habituée. En 2006 déjà, elle avait fêté son retour en Coupe du monde, après trentedeux ans d’ absence, en sortant l’Uruguay en barrage (0-1, 1-0, 4-2 aux t.a.b.). Depuis, elle a disputé sept matches de ce type (1), pour quatre victoires, deux nuls et une défaite. Et n’a manqué aucune Coupe du monde (2). B. Li.

(1) En 2018, l’Australie avait éliminé la Syrie (1-1, 2-1), puis le Honduras (0-0, 3-1, Asie-Concacaf).

(2) Huitième de finaliste en 2006, elle n’a pas passé le premier tour en 2010, 2014 et 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France