L'Equipe

« C’est surréalist­e»

Troisième derrière les Toyota, le pilote français de la Glickenhau­s n°709, avait du mal à réaliser.

- DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL AU MANS FABRICE BOSSET

« Que ressentez-vous après ce premier podium pour Glickenhau­s, pour la deuxième participat­ion de l’équipe au Mans?

Depuis 2015, on travaille sur le développem­ent de voitures qui permettent de faire rêver le public, et qui participen­t aux plus belles courses, au Nürburgrin­g ou au Mans. Les 24 heures, dans l’esprit d’un Américain, c’est toujours particulie­r. Jim ( Glickenhau­s) nous en a parlé dès le début, il avait ce rêve un peu fou de venir ici. Le règlement Hypercar a permis à ce rêve de se concrétise­r. C’est surréalist­e d’être sur le podium avec lui, face à des bien plus gros que nous. C’est un peu une victoire pour notre écurie, c’est incroyable!

Il a fallu être solide avec la chaleur, la domination des Toyota, le trafic à gérer…

C’étaient des conditions presque idéales et la mécanique est fiable désormais. Mais c’est presque plus difficile pour les hommes et les femmes, et c’est pourquoi on a vu beaucoup d’erreurs. Il faisait très chaud dans les voitures et c’était dur pour tout le monde. C’est un sport mécanique mais il y a des êtres humains au volant, et c’est ça qu’on aime aussi. On souffre, mais justement, ça donne une saveur particuliè­re au résultat.

Avez-vous connu une course sans encombres?

Pas vraiment non. On a mis la voiture dans le garage après moins de deux heures à cause de problèmes de capteurs. D’autres petits soucis ont émaillé la course, mais il est vrai que globalemen­t, la fiabilité de la voiture est assez incroyable. Et c’est plaisant de constater comme cette voiture est aboutie alors qu’elle est encore jeune.

Vous avez rapidement compris qu’aller chercher les Toyota serait compliqué? On avait envie de les embêter, de les pousser, de leur mettre la pression. Mais on savait que leur régularité serait meilleure que la nôtre. La n°7 a quand même eu un souci, donc on ne sait jamais. À Sebring, à Spa, ils ont connu des gros problèmes. Leur mauvaise série aurait pu se poursuivre, mais à la régulière, il y avait trop de différence. »

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France