L'Equipe

Le joker du Rocher

Sevré de temps de jeu depuis deux mois, le pivot monégasque Jerry Boutsiele a eu un impact décisif dans le match 1. Il veut conclure sa saison mitigée par un titre, avant de rejoindre la Turquie.

- DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL SAMI SADIK

VILLEURBAN­NE – « Ça faisait très longtemps que je n’avais pas autant joué. J’étais un peu à bout de souffle sur les premières minutes mais le plaisir est vite passé avant la fatigue. » Le match 1 de la finale de Betclic Élite a sonné comme une renaissanc­e pour Jerry Boutsiele. Relancé par Sasa Obradovic, le pivot monégasque (2,07m, 29ans) a passé 26 minutes sur le parquet, « en mission » face à ses vis-à-vis rhodaniens, James Gist et Youssoupha Fall. « J’ai apporté ce que je propose au quotidien: de l’énergie et de l’impact dans la raquette » , résume pudiquemen­t Boutsiele.

L’ancien Limougeaud a participé (6 points, 3 rebonds) à la domination de la Roca Team sous le cercle (41 rebonds à 27), alors que Donta Hall était sur la touche pour pouvoir réintégrer Paris Lee. « Ces derniers temps, il était le premier à la salle, celui qui s’entraînait le plus. Il a toujours eu la bonne attitude. Ce n’est pas évident d’être sur le côté en play-offs puis de rentrer et de performer. Je l’ai vécu l’an dernier ( au FC Barcelone) » , rappelle le capitaine Léo Westermann. « Ce n’est pas qu’il ne mérite pas de jouer, mais c’est impossible de satisfaire tout le monde, abondait Obradovic. Alors, c’est un très bon signe de voir que même en n’ayant pas joué beaucoup avant, il a eu un tel impact. »

Son rôle a changé avec l’arrivée d’Obradovic

Il faut même remonter 216 jours en arrière, au 14 novembre, et une victoire contre Cholet (102-59), pour voir Boutsiele afficher un tel temps de jeu. Une autre époque sur le Rocher. Zvezdan Mitrovic était encore aux manettes. Appelé au chevet de la Roca Team le 13 décembre, Obradovic a dégagé une hiérarchie et le pivot internatio­nal (4 sélections), blessé à la main enfin d’ année, s’ est retrouvé en sortie de rotation. Jusqu’à mercredi, il n’avaitjoué que 26 mi

nutes cumulées depuis le début des play-offs.

« Quand Sasa a pris les rênes, mon rôle a changé. Je n’ai pas eu le temps de jeu et les responsabi­lités espérées mais je me suis tenu prêt, même pour quelques minutes, il faut rester profession­nel » , raconte Boutsiele. Recruté en juillet après une saison aboutie au CSP (13,6 points, 5,9 rebonds de moyenne), il avait vu défiler les signatures de quatre concurrent­s (Hall, Motiejunas, Motum et Thomas) après la sienne.

Attiré par l’Euroligue, Boutsiele y a vu son temps de jeu décroître petit à petit, jusqu’à totaliser deux minutes en quarts de finale contre l’Olympiakos. « Il faut aller de l’avant, je n’en suis pas à compter là où j’ai joué ou pas. Si le coach me donne à nouveau ma chance demain (ce soir), je la saisirai » , assure le natif de Courcouron­nes (Essonne). Il vit ses derniers matches sous le maillot monégasque avant de filer rejoindre Bahcesehir en ligue turque.

« Mon agent m’a parlé de la Turquie le mois dernier. J’ai vu le passif de certains pivots français passés par là et je me suis dit pourquoi pas moi » , sourit Boutsiele. Il y a deux ans à Gaziantep, Mouhammado­u Jaiteh avait relancé sa carrière et avec le même club, Alpha Kaba a été élu MVP de la ligue turque cette saison. Mais avant de filer vers le Bosphore marcher dans les traces de ses compatriot­es, le pivotmonég­asquepeuto­uvrirson palmarès avec un titre de champion de France.

 ?? ?? Dwayne Bacon (n° 8) à la lutte au rebond avec Marcos Knight (n° 9) lors du match 1, mercredi. Monaco avait dominé l’Asvel dans ce secteur clé.
Dwayne Bacon (n° 8) à la lutte au rebond avec Marcos Knight (n° 9) lors du match 1, mercredi. Monaco avait dominé l’Asvel dans ce secteur clé.
 ?? ??
 ?? ?? Relégué en bout de rotation ces derniers mois, Jerry Boutsiele a tenu un rôle important dans la victoire monégasque au match 1.
Relégué en bout de rotation ces derniers mois, Jerry Boutsiele a tenu un rôle important dans la victoire monégasque au match 1.

Newspapers in French

Newspapers from France