L'Equipe

Alaphilipp­e, un pas de plus

L’équipe Quick-Step a confirmé la présence du champion du monde au départ de la course en ligne des Championna­ts de France dimanche, ce qui n’officialis­e pas pour autant sa participat­ion au Tour.

- GAÉTANSCHE­RRER

Soixante-trois jours après la spectacula­ire chute massive survenue sur Liège-Bastogne-Liège qui l’avait violemment projeté contre un arbre à plus de 70km/h, mettant en péril sa saison tout entière (hémopneumo­thorax, fracture d’une omoplate et de deux côtes), Julian Alaphilipp­e va vraisembla­blement épingler à nouveau un dossard sur son maillot arc-en-ciel. Comme l’avait déjà dévoilé la Fédération française de cyclisme (FFC) dix jours plus tôt, l’équipe Quick-Step a entériné hier la présence du double champion du monde (2020, 2021) au départ de la course en ligne des Championna­ts de France, dimanche à Cholet (Maine-et-Loire).

Au vu de la gravité des blessures subies sur la Doyenne ( «il arrivait à peine à respirer, il était incapable de parler ou de bouger […], j’ai eu peur qu’il ait une paraplégie» , nous avait raconté le lendemain Romain Bardet, qui avait essayé de le secourir dans un fossé), le simple fait que le Français soit en position d’être au départ du Tour de France tient de l’exploit. Il a eu besoin d’un peu plus de deux semaines pour remonter sur home-trainer, d’un peu plus de trois pour ranger les rouleaux et ressortir le vélo de route, et d’un mois à peine pour être autorisé à repartir en stage d’entraîneme­nt, en Sierra Nevada (Espagne), où il a privilégié les sorties d’endurance aux intensités. «Je suis déjà de retour sur le vélo et j’ai un objectif motivant: faire le Tour de France, nous avait-il confié fin mai. C’est l’essentiel.»

Un virus lui a fait perdre du temps en juin

Évidemment trop juste pour participer au Critérium du Dauphiné ou au Tour de Suisse, les deux principale­s courses préparatoi­res à la Grande Boucle, Alaphilipp­e a préféré continuer à s’entraîner en altitude à Livigno (Italie) en juin, où il a célébré son trentième anniversai­re et continué à travailler avec le Tour en tête, malgré un virus qui l’a obligé à mettre le vélo de côté quelques jours et à reporter un peu sa décision. Même s’il venait à être au départ à Copenhague le 1erjuillet, il est évident que le coureur n’aura pas la même condition que l’an passé, lorsqu’il avait surclassé la concurrenc­e dans la Fosse-aux-Loups, à Landerneau (Finistère), pour endosser le premier Maillot Jaune de l’épreuve.

La seule chose qui semble pour l’heure certaine, c’est qu’Alaphilipp­e a envie de se tester sur les 240 kilomètres du parcours des Championna­ts, une épreuve en circuit (12 tours de 20km) – format qu’il affectionn­e – qu’il n’a encore jamais gagnée et qu’il ne gagnera vraisembla­blement pas cette année, l’édition 2022 étant promise aux sprinteurs. «Je n’imagine pas un coureur arriver seul pour la gagne, mais je m’attends tout de même à de possibles surprises, annonçait toutefois hier Arnaud Démare (Groupama-FDJ), qui briguera un quatrième titre. Tous ceux qui ont une petite pointe de vitesse auront leur chance.»

Alaphilipp­e ne peut pour autant être considéré comme un outsider sérieux pour sa reprise. Il est même envisageab­le qu’il veuille attendre de connaître ses sensations en course, dimanche, pour savoir s’il est prêt ou non à se lancer dans l’épopée de trois semaines la plus intense du calendrier. N’oublions pas qu’il y a moins de deux mois, il était admis en détresse respiratoi­re à l’hôpital d’Herentals (Belgique), où il s’apprêtait à rester en observatio­n pendant quatre jours sans savoir s’il allait pouvoir remontrer sa tunique en course cette année.

« Cet épisode va le rendre plus fort, lui donner encore plus de force mentale, il va être encore plus déterminé qu’avant» , avait prophétisé Franck Alaphilipp­e, son cousin et entraîneur.Engagé dans le contre-la-montre le plus épineux de sa carrière, le champion du monde est pour l’instant toujours dans les délais.

 ?? ?? Julian Alaphilipp­e (ici en avril lors de la Flèche-Wallonne) reprendra la compétitio­n ce dimanche lors des Championna­ts de France à Cholet.
Julian Alaphilipp­e (ici en avril lors de la Flèche-Wallonne) reprendra la compétitio­n ce dimanche lors des Championna­ts de France à Cholet.

Newspapers in French

Newspapers from France