L'Equipe

Swiatek, géante verte?

-

Tout le monde se pose la question de savoir si Iga Swiatek (21 ans), l’incontourn­able nouvelle patronne du tennis féminin (35 victoires de suite et notamment titrée à Roland-Garros), a les atouts pour tout rafler sur gazon. Et elle aussi, apparemmen­t. « Honnêtemen­t, j’ai toujours l’impression que j’ai besoin de comprendre l’herbe » , racontait-elle dans sa conférence de presse inaugurale à Wimbledon. La Polonaise est du genre à toujours douter un peu de tout, mais elle ne peut se reposer ici que sur un titre chez les juniors (2018) et un huitième de finale l’an dernier chez les grandes. Après Roland-Garros, elle a raconté avoir pris un peu de repos, tout en ayant du mal à gérer le manque d’adrénaline. « Je ne pouvais pas rester allongée à ne rien faire après une période aussi intense et j’avais parfois comme but de faire le ménage, souriait-elle. Mais au moins j’ai pu bien manger et bien dormir. » Une semaine après, elle reprenait l’entraîneme­nt à haute dose et dispose derrière elle d’une dizaine de jours, sans matches officiels, pour mémoriser les fondamenta­ux sur gazon. Ce n’est pas énorme. Mais peut-être que pour Swiatek, ça veut dire beaucoup. Elle n’aura sans doute pas l’occasion de se mettre la pression. « Je vais garder le positif de la situation, et réaliser que je vais jouer sans attente ! » Choisie pour ouvrir le Centre Court mardi matin, un honneur qui aurait dû revenir à Ashleigh Barty (tenante du titre partie à la retraite), elle matérialis­era ce « privilège » face à la qualifiée croate Jana Fett (254e). Dans l’espoir d’une 36e victoire de suite, en attendant mieux.

Newspapers in French

Newspapers from France