L'Equipe

Les quêtes de l’Ouest

Le club finistérie­n espère conserver l’ossature qui lui a permis d’obtenir la onzième place de L1, en plus de travailler à son recrutemen­t.

- JOHAN RIGAUD

Brest attaque ce matin la préparatio­n de sa quatrième saison d’affilée en L1 avec l’objectif premier d’atteindre à nouveau les 42 points, supposémen­t synonymes de maintien, le plus rapidement possible. Le club finistérie­n l’avait échappé belle en 2021 (17e, 41 points) à la fin de l’ère Olivier Dall’Oglio, et il était mal parti l’an passé avec Michel Der Zakarian. Mais l’ex-coach de Montpellie­r avait trouvé les ressorts pour rendre la saison bien plus agréable (11e), ce qui prolonge son engagement jusqu’en 2024 (*).

Petit budget de L1 (32 M€ la saison passée), Brest a aussi soulagé ses finances en vendant en janvier Romain Faivre à Lyon (15 M€ plus 2 de bonus) et va bénéficier de 33 M€ apportés par l’entrée de CVC Capital Partners dans le capital de la filiale commercial­e de la LFP.

Pas de quoi flamber pour autant. « On était obligés de vendre (Faivre) et si l’argent de CVC nous oxygène, tout n’est pas destiné aux transferts, relève le directeur sportif, Grégory Lorenzi. On ne roulait pas sur l’or, on n’avait pas énormément de fonds propres, il y a une partie pour les alimenter. Vu l’échec Mediapro, on tient à dépenser à bon escient.»

Brest doit encore mûrir et garder son enthousias­me jusqu’à l’arrivée d’un nouveau stade, à l’horizon 2026, «qui nous permettra de passer encore un cap» (Lorenzi), en misant sur des joueurs à développer ou d’expérience. Il a déjà enregistré l’arrivée du milieu offensif excentré ou axial Mathias Pereira Lage (25ans, ex-Angers, libre) et veut consolider sa colonne vertébrale avec un défenseur axial, un milieu défensif et un attaquant en plus.

Il aimerait revoir les éléments prêtés (Ronaël Pierre-Gabriel par Mayence [ALL]; Martin Satriano et Lucien Agoumé par l’Inter Milan [ITA]), mais ce n’est pas évident. «Nous ne sommes pas décideurs, souligne Lorenzi. On veut les conserver, mais les discussion­s tardent un peu à notre goût. On travaille en parallèle sur d’autres dossiers, mais les tarifs sont encore élevés.»

“J’ai besoin de garder mes forces et de me renforcer

' GRÉ'GORY LORENZI, DIRECTEUR SPORTIF DE BREST

Garder l’attaquant uruguayen Satriano (21ans, 4 buts en 15 matches depuis janvier) n’est pas une mince affaire. «On ne maîtrise pas forcément la volonté de l’Inter, c’est un joueur sollicité, ce n’est pas évident de dire à 100% que le joueur sera brestois» , ajoute Lorenzi. Et si ce n’est pas Pierre-Gabriel, ce sera un autre latéral droit: «Aujourd’hui, il se laisse aussi le temps de voir ce qui peut s’offrir à lui. On l’entend, mais ça ne nous empêche pas d’avoir contacté des clubs sur ce poste car on ne peut pas attendre éternellem­ent.»

Autre joueur auquel tient Brest, le milieu offensif Youcef Belaïli. Arrivé fin janvier pour six mois, l’internatio­nal algérien (30 ans) pourrait bien s’engager deux ans de plus. «Il n’y a pas d’accord mais ça avance bien» , précise Lorenzi.

Les autres enjeux du mercato tourneront autour des éléments qui se sont mis en évidence comme l’attaquant Franck Honorat (25ans, sous contrat jusqu’en 2025) et le gardien néerlandai­s Marco Bizot (31ans, sous contrat jusqu’en 2024), sans qu’il y ait encore eu d’offre de ce côté-là, ou qui n’ont plus qu’un an de contrat comme Haris Belkebla, JeanKévin Duverne, Irvin Cardona ou Jérémy Le Douaron. «Clairement, j’ai besoin de garder mes forces et de me renforcer, résume Lorenzi. Pour les quatre joueurs en fin de contrat en 2023, je compte sur tout le monde, il n’y a pas de bon de sortie prévu autre que pour (Gautier) Larsonneur, à un poste particulie­r (le gardien est sous contrat jusqu’en 2023).

(*) Il avait signé, l’été dernier, pour deux ans avec une option d’un an de plus automatiqu­e en cas de maintien.

 ?? ?? Brest espère conserver Ronaël Pierre-Gabriel et Martin Satriano (ici à la lutte avec le Lyonnais Houssem Aouar), prêtés la saison écoulée.
Brest espère conserver Ronaël Pierre-Gabriel et Martin Satriano (ici à la lutte avec le Lyonnais Houssem Aouar), prêtés la saison écoulée.

Newspapers in French

Newspapers from France