L'Equipe

Lyles-Knighton, ça promet!

Vainqueur hier, le champion du monde du 200 m a rappelé au jeune prodige de la distance qu’il faudrait encore compter avec lui aux Mondiaux dans trois semaines.

- DENOTREENV­OYÉSPÉCIAL STÉPHANE KOHLER

EUGENE– Ce fut le moment fort d’ un dimanche écrasant de chaleur le Hayward Field, et les images vont tourner en boucle. Noah Lyles, le champion du monde du200m, est qualifié d’ office pour les Mondiaux qui auront lieu ici même dans trois semaines, mais le démonstrat­if Floridien de 24 ans avait un message à faire passer. Contrairem­ent à bien d’ autres athlètes déjà assurés de leur billet pour le grand rendez-vous de l’été, il a tenu à courir tous les tours de son épreuve lors de ces Trials. Et plutôt à fond jusqu’ au bout.

Car l’émergence d’un autre Floridien, mais de 18ans, l’avait relégué dans l’ombre ces dernières semaines. Erriyon Knighton, 4 eJO de Tokyo, a sidéré la planète ath lé en réussissan­t 19’’49 le 20 avril, lors des on meeting de reprise, devenant lequat ri èmeperform­eur de l’histoire. Lui jouait à Eugene son billet pour les Mondiaux et devait terminer dans le top3.

Jusqu’ à cinquante mètres de la ligne en finale de ce 200 m, le prodige de Tampa tenait la victoire en point de mire. Mais il fallait se méfier de Lyles. Diminué ces dernières semaines par le Covid, il était arrivé à Eugene sans grands repères. Sa pointe de vitesse terminale semble tout à fait revenue, merci pour lui. Le protégé du coach Lance Br au man réussit en effet à revenir à hauteur de Knighton et s’offrit le luxe d’un geste de la main vers son jeune rival, mimant un pistolet.

“Je vais revenir ici pour gagner ERRIYON KNIGHTON

Au bout de l’effort, une victoire pour Lyles, en 19’’67 (vent : –0,3 m/s ), deux centièmes devant Knighton. Fred Kerley, très convain cantv ai nqueurdu10­0m vendredi en 9’’77, prend la troisième place en 19’’83, et le vice-champion olympique du 200m Kenny Bednarek la quatrième en 19’’87.

Le quatuor sera donc de retour dans l’Oregon dans un peu moins de 20 jours pour viser l’or mondial, sans oublier d’autres postulants non américains comme le Canadien An dre De Grasse, tenant du titre olympique, ou le Libérien Joseph Fahnbulleh.M ai son salive déjà en pensant au prochain épisode du duel Lyles-Knighton. «J’ai fait ce qu’il fallait pour gagner, lâchait le premier au micro de NBC, l’air frondeur. Je l’ai vu atteindre sa vitesse maximale et je dis que la mienne est supérieure .»

Le cadet ne semble pas avoir vraiment apprécié l’attitude du champion du monde: «Je vais revenir ici pour gagner, l’histoire n’est pas terminée. Elle n’est jamais terminée.»

Les Mondiaux se feront en revanche sans Sha’Carri Richardson. Éliminée dès les séries du 100 mà la surprise générale jeudi, elle n’a pas dépassé les demi-finales du 200m hier (5e 22’’47), avant de faire un bref passage devant la presse pour demander «plus de respect» pour les athlètes, visiblemen­t marquée par certaines critiques.

Pas de Mondiaux non plus pour Gabby Thomas, 3e aux JO mais dernière de la finale et diminuée par une blessure auxisc hi o-jambiers. Le titre est revenu àl’ impression­nante universita­ire Abby Steiner, qui a amélioré sa meilleure performanc­e mondiale en21’’77(–0,3m/s).

 ?? ?? Noah Lyles a remporté un duel explosif face à Erriyon Knighton sur 200 m, hier, à Eugene (Oregon).
Noah Lyles a remporté un duel explosif face à Erriyon Knighton sur 200 m, hier, à Eugene (Oregon).

Newspapers in French

Newspapers from France