L'Equipe

Zarco s’est épuisé en vain

-

ASSEN – Les essais et la qualificat­ion ne lui avaient laissé aucune illusion, surtout en cas d’un Grand Prix sur une piste sèche. Parti septième sur la grille hier, Johann Zarco n’a jamais pu se mêler à la lutte au-devant de la course.

« C’était très dur pour moi. Je savais que je n’avais pas le rythme pour le podium, mais je sentais qu’il me manquait quelque chose et cela a été encore pire en course », analysait le pilote Pramac. Douzième à l’issue du premier tour, le Français parvenait à s’installer durablemen­t à la neuvième place avant de dégringole­r régulièrem­ent plus la course avançait. Pour terminer treizième.

« J’ai vraiment essayé de faire de mon mieux et les chronos étaient plutôt corrects, mais simplement les autres étaient très rapides. Je ne sentais pas la moto et je n’ai rien trouvé du weekend pour y parvenir. Et ce n’était vraiment pas marrant de s’épuiser comme cela pour finir treizième, pestait Zarco, avant d’afficher un discours plus optimiste. L’heure est de se reposer, de faire un bon été. On ne va pas pouvoir rouler d’ici au prochain Grand Prix, donc cela se sert à rien de se prendre la tête. Je ne vais pas ruminer tout ça et aller de l’avant. » L. G. C.

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France