L'Equipe

«On a un but, le sacre»

Comme leur sélectionn­eur Landry Chauvin, les moins de 19 ans français se sont fixé comme mission de remporter l’Euro de leur catégorie. Ils affrontent aujourd’hui Israël en demi-finales.

- SÉBASTIEN BURON

Pour inspirer ses joueurs, il aurait pu évoquer à maintes reprises la dernière génération française victorieus­e de l’épreuve en 2016, avec un certain Kylian Mbappé. Mais pour Landry Chauvin, «chaque groupe construit son histoire» et cette équipe de France des moins de 19ans est peut-être partie pour écrire son propre conte de fées. Auteurs d’un parcours sans faute en phase de groupes, les Bleuets disputent aujourd’hui les demi-finales de l’Euro, contre Israël.

« Il faut rester humbles, tempère le sélectionn­eur. Si on m’avait dit qu’on allait remporter nos trois matches, j’aurais signé tout de suite. » Car le technicien doit composer sans Rayan Cherki, Elye Wahi et Lucas Gourna-Douath, forfait, et sans Malo Gusto, Matthis Abline et Mohamed-Ali Cho, convoqués avec les Espoirs. Alors, il a oeuvré depuis le début du rassemblem­ent, le 30mai, et «un nouveau groupe est né » . « On est tous copains, confirme Tanguy Zoukrou, le défenseur de Troyes. C’est un groupe homogène et ça se voit sur le terrain.»

Toujours tourné vers le collectif et le partage, Chauvin aime affirmer que « tout le monde est important, personne n’est indispensa­ble. Et ça s’est vérifié sur le premier tour » . Tous les Bleuets ont en effet eu du temps de jeu à l’issue des succès face à la Slovaquie (5-0), le pays hôte, la Roumanie (2-1) et l’Italie (4-1).

Qualifiés pour la Coupe du monde des moins de 20ans

Trois matches, trois succès, meilleure attaque (11 buts), meilleur buteur (Loum Tchaouna, 4 réalisatio­ns), meilleur passeur (Alan Virginius, 3 passes décisives): difficile de faire mieux. «Au niveau de la maîtrise collective et émotionnel­le, on doit être capables de faire quatre-vingt-dix minutes pleines, pointe pourtant Chauvin. Et on est pour l’instant inoffensif­s sur coups de pied arrêtés.»

Un excès de confiance pourrait-il malgré tout gagner les Bleuets? «Je ne l’espère pas, il ne faut pas se dire que ça va être facile » , indique Zoukrou. Pour la première fois dans le dernier carré, Israël n’a pas la réputation de l’Espagne, le tenant du titre (*), ou du Portugal, vainqueur en 2018, non qualifiés. Mais la France a disputé deux matches de préparatio­n, les deux contre Israël, pour un score identique: 1-1.

«C’est une formation bien organisée avec un jeu collectif assez huilé, explique Chauvin. Ils nous ont mis en difficulté dans leur remontée du ballon et ils étaient mieux physiqueme­nt.»

À Dunajska Streda, le technicien pourra compter sur tout son effectif dont Ange-Yoan Bonny, forfait face à l’Italie en raison d’une angine, et auteur des buts contre Israël les 9 et 11juin.

Si atteindre les demi-finales leur a ouvert la porte de la Coupe du monde des moins de 20ans en 2023 en Indonésie, les Bleuets en veulent forcément plus. «L’objectif, c’était la qualificat­ion en Coupe du monde, affirme Chauvin. Mais après, on a un but, le sacre. » Ils imiteraien­t alors les moins de 17 ans et les moins de 20 ans, sources de motivation en interne, après leurs victoires respective­s cette saison à l’Euro et au tournoi Maurice-Revello. Ce qui fait dire à Zoukrou: «On se doit de gagner, on se doit d’être champions.»

É

(*) En raison du Covid, la précédente édition de l’épreuve a eu lieu en 2019.

 ?? ?? Loum Tchaouna est le meilleur buteur de la compétitio­n (4 réalisatio­ns).
Loum Tchaouna est le meilleur buteur de la compétitio­n (4 réalisatio­ns).

Newspapers in French

Newspapers from France