L'Equipe

Katoto, Paris touche au but

En fin de contrat avec le PSG, l'attaquante de l'équipe de France est proche d’un accord avec le club parisien pour une prolongati­on de trois saisons. Elle y toucherait l'un des plus gros salaires du monde.

- MATTHIEUBA­RBEROUSSE (avec A. H. et N. G.)

Le suspense qui s'étire en longueur va prendre fin. Selon une informatio­n du Parisien, MarieAntoi­nette Katoto devrait prolonger son contrat au Paris-SG pour trois saisons. L'accord n'est pas encore conclu et le contrat n'est pas encore signé. Mais les deux parties se sont rapprochée­s. Le PSG a fait une propositio­n salariale supérieure à 50 000 euros mensuels qui ferait de l'avantcentr­e de l'équipe de France la joueuse la mieux payée de D1 et l'une des mieux payées du monde. Cette prolongati­on serait l'aboutissem­ent d'un bras de fer qui a longtemps semblé défavorabl­e au PSG.

La saison parisienne, marquée par l'affaire Hamraoui et les dissension­s qui ont suivi dans le vestiaire, ont donné à Marie-Antoinette Katoto des envies d'ailleurs. Mais les clubs susceptibl­es de l'accueillir, compte tenu de ses demandes financière­s, étaient peu nombreux. Sur la scène européenne, le Barça est celui qui avait le plus besoin d'une avant-centre. Mais à un tarif supérieur à 50 000 euros, le champion d'Espagne n'était pas en mesure de suivre. Seul l'Olympique Lyonnais avait la capacité de s'offrir la meilleure buteuse de D1 (18 buts cette saison). Des contacts ont été établis, mais la signature de Katoto à l'OL poserait la question de la cohabitati­on avec la Ballon d'Or 2018, la Norvégienn­e Ada Hegerberg. Un tel salaire pourrait aussi perturber le vestiaire. Les dirigeants de l'OL étaient, en tout cas, très prudents, hier, sur une éventuelle signature de Katoto.

Antero Henrique décisif

Le départ de l’internatio­nale française du PSG, semblait presque acquis il y a quelques mois. Comme dans le dossier Mbappé chez les garçons, c'est l'interventi­on d'Antero Henrique qui a permis de renouer le fil entre la joueuse et le club. Les changement­s annoncés dans la section féminine du PSG semblent également avoir modifié la donne. L'arrivée pressentie d'Angelo Castellazz­i à la direction sportive de la section féminine, et de Sabrina Delannoy en tant que coordinatr­ice, vont dans le sens des souhaits de la joueuse, pure titi parisienne, très attachée au club où elle joue depuis qu'elle a 11 ans.

L'attaquante des Bleues de 23 ans, qui s'apprête à disputer l'Euro avec l'équipe de France, devrait donc prolonger son aventure parisienne pour trois saisons et cherchera à bousculer encore plus la suprématie lyonnaise sur le terrain.

 ?? ?? Katoto après son but en demi-finales aller de C1 contre Lyon au Groupama Stadium le 24 avril (2-3).
Katoto après son but en demi-finales aller de C1 contre Lyon au Groupama Stadium le 24 avril (2-3).

Newspapers in French

Newspapers from France