LE CLOUD TIENT-IL TOUTES SES BELLES PRO­MESSES ?

L'Informaticien - - SOMMAIRE - Dos­sier réa­li­sé par Émi­lien Er­co­la­ni

Flexi­bi­li­té, maî­trise des coûts, sim­pli­ci­té d’ad­mi­nis­tra­tion, éco­no­mies réelles et ra­pides… Vé­ri­fi­ca­tion au­près de DSI ayant pi­lo­té trois ex­pé­riences concrètes dans des en­vi­ron­ne­ments bien dif­fé­rents : une pe­tite so­cié­té de conseil, une grosse PME et une grande so­cié­té in­dus­trielle.

Flexi­bi­li­té, maî­trise des coûts, sim­pli­ci­té d’ad­mi­nis­tra­tion, éco­no­mies réelles et ra­pides… Les four­nis­seurs d’in­fra­struc­tures et de so­lu­tions IT n’ont jamais été avares de com­pli­ments et d’ad­jec­tifs élo­gieux pour van­ter les mé­rites du Cloud com­pu­ting. C’est ce que nous avons vou­lu vé­ri­fier avec ceux qui ont op­té pour des so­lu­tions cloud en mi­grant tout ou seule­ment par­tie de leurs ap­pli­ca­tifs mé­tier et in­fra­struc­tures dans les nuages. Le Cloud c’est bien, mais avec des li­mites.

De­puis en­vi­ron cinq ans, tous les in­dus­triels de l’in­for­ma­tique vantent les mé­rites du Cloud com­pu­ting, vo­cable mar­ke­ting qui re­pose tou­te­fois sur cer­taines réa­li­tés tech­niques. Mais à force d’écou­ter les dis­cours com­mer­ciaux des four­nis­seurs, nous avons sou­hai­té vé­ri­fier la réa­li­té au­près des en­tre­prises. Au final, nous avons consta­té ce à quoi nous nous at­ten­dions : le Cloud c’est bien, mais ses avan­tages sont dif­fé­rents se­lon l’uti­li­sa­tion qu’en fait l’en­tre­prise. En­core mieux : par­fois, le Cloud pré­sente par­fois cer­tains in­con­vé­nients. Nous avons aus­si dé­ce­lé des coûts ca­chés ! Bref, il en res­sort que c’est une technologi­e qui fait avan­cer les en­tre­prises mais qui a en­core be­soin de pro­gres­ser. Comme nous l’ex­pli­quions, le Cloud dé­pend sur­tout de l’en­vi­ron­ne­ment propre à chaque en­tre­prise. C’est pour­quoi nous avons choi­si deux pe­tites et moyennes en­tre­prises – l’une d’en­vi­ron 50 per­sonnes, l’autre de 300 sa­la­riés – et une très grande en­tre­prise – plus de 25 000 per­sonnes. Mais sur­tout des « confi­gu­ra­tion » dif­fé­rentes, dans le sens où cha­cun a choi­si de dé­por­ter ap­pli­ca­tifs et/ou in­fra­struc­ture à sa propre me­sure, se­lon ses be­soins. Dans tous les cas, nous consta­tons aus­si que les res­pon­sables des­dites en­tre­prises ou leurs DSI ont tou­jours quelque chose à re­pro­cher au Cloud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.