L’ex­pé­rience Cloud de… WorkIT, 50 consul­tants

L’EX­PÉ­RIENCE CLOUD DE…

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

«Mon mé­tier, c’est de faire fonc­tion­ner mes ap­pli­ca­tions, c’est tout ! L’hé­ber­ge­ment et la vir­tua­li­sa­tion, ce n’est pas de mon res­sort. Je ne veux plus avoir be­soin de com­pé­tences en in­terne pour ce genre de choses, ni même pour la mes­sa­ge­rie, pour les spams ou l’ad­mi­nis­tra­tion. » Ber­nard Eu­verte, di­rec­teur gé­né­ral de WorkIT, ré­sume par­fai­te­ment son mes­sage : l’in­for­ma­tique n’a plus – ou presque plus– sa place dans les en­tre­prises. Le pa­tron de cette PME spé­cia­li­sée dans la veille concur­ren­tielle et l’ana­lyse en est per­sua­dé et il rêve d’un monde où l’in­for­ma­tique se­rait entre les mains des seuls in­for­ma­ti­ciens, et où tout fonc­tion­ne­rait sans s’en oc­cu­per outre me­sure.

Tout mi­ser sur le Cloud !

« Nous sommes une en­tre­prise high tech avec une grosse par­tie R & D lo­gi­cielle. Nous avions com­men­cé avec notre in­fra­struc­ture : deux ser­veurs ! » Pe­tit à pe­tit, l’ac­ti­vi­té évo­lue et la PME a be­soin de plus de ca­pa­ci­tés. Un contrat chez Equi­nix plus tard, elle signe en­suite avec le spé­cia­liste de l’in­fo­gé­rance BSO Net­work. « Nous avons en­suite fait face à un vé­ri­table pro­blème de crois­sance : l’an­née der­nière, nous avions 65 ser­veurs, cette an­née, 110 sont en pro­duc­tion. On s’est po­sé la ques­tion de sa­voir comment ac­com­pa­gner cette crois­sance de plus en plus in­ter­na­tio­nale, avec une pré­sence en Eu­rope mais aus­si aux États-Unis, tout en gar­dant notre fia­bi­li­té » , pour­suit Ber­nard Eu­verte. Ra­pi­de­ment, l’en­tre­prise se rend compte que la seule vir­tua­li­sa­tion de ses ser­veurs pour at­ta­quer l’autre cô­té de l’At­lan­tique ne suf­fi­ra pas. « Donc nous avons op­té pour la so­lu­tion cloud de BSO Net­work après avoir réa­li­sé un au­dit. Pour nous, c’est idéal car c’est flexible, mais c’est aus­si plus cher quand on est un gros consom­ma­teur de res­sources comme nous ! » , pré­cise en­core le di­rec­teur gé­né­ral. WorkIT fonc­tionne donc ac­tuel­le­ment sur un mo­dèle hybride – pri­vé pu­blic – mais re­grette tou­te­fois cer­tains as­pects. « L’avan­tage du Cloud, c’est d’être “à la carte ”, mais en même temps, c’est as­sez li­mi­té » : en réa­li­té, Ber­nard Eu­verte cri­tique les offres et les contrats qui ne sont pas as­sez per­son­na­li­sables. « Nous avons une offre par exemple trop su­pé­rieure pour nos be­soins en termes de cri­ti­ci­té » , re­grette-t-il.

Ber­nard Eu­verte, di­rec­teur gé­né­ral de WorkIT.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.