La 4G, c’est main­te­nant !

L'Informaticien - - À LA UNE -

EP­ro­messe te­nue ! Les opé­ra­teurs s’ap­prêtent à prendre en 2013 le vi­rage de la 4G/LTE qui leur offre dé­jà, comme pour les mo­bi­nautes, de bien belles pers­pec­tives. Nous avons fait le point avec eux, à mi-par­cours des dé­ploie­ments, sur leurs spé­ci­fi­ci­tés, leurs di­ver­gences, leurs stra­té­gies en termes de ré­seaux tant sur les uti­li­sa­tions per­son­nelles que pro­fes­sion­nelles.

n jan­vier 2012, Free bous­cu­lait le monde de la té­lé­pho­nie avec son offre mo­bile. Bouygues Té­lé­com, Orange et SFR ont eu beau dé­mon­trer par A+B que ce n’était pas for­cé­ment une saine évo­lu­tion pour le mar­ché, les consom­ma­teurs n’en ont pas vrai­ment te­nu compte. Ré­sul­tat : 5 mil­lions d’abon­nés en douze mois pour le tru­blion fran­çais, dri­vé par un Xa­vier Niel plus mé­dia­tique que jamais. Les « vieux » opé­ra­teurs n’ont donc pas eu d’autre choix que de ré­agir. Dans un pre­mier temps, en s’ali­gnant peu ou prou sur les ta­rifs du qua­trième opé­ra­teur, puis en pro­po­sant des for­faits sans en­ga­ge­ment, sans mo­bile sub­ven­tion­né. Force est de consta­ter que Free a lan­cé un mo­dèle que tous ont sui­vi. Le nerf de la guerre est donc ailleurs. Et la so­lu­tion est toute trou­vée : al­ler sur un ter­rain que ne maî­trise pas – en­core – Free Mo­bile : la 4G. Car c’est bel et bien la force des trois opé­ra­teurs en place : une cer­taine puis­sance fi­nan­cière et donc une force de frappe in­dé­niable pour les nou­velles ins­tal­la­tions et donc en « ré­ac­ti­vi­té », ce qu’on ap­pelle le time to mar­ket en lan­gage mar­ke­ting. Et en re­ve­nant sur l’an­née écou­lée, on se rend compte que si les pre­mières an­nonces re­la­tives à la 4G re­montent à mars 2012, tout s’est ac­cé­lé­ré en fin d’an­née. En sep­tembre, SFR an­nonce ses for­faits 4G ; le 28 no­vembre, coup d’en­voi à Lyon ; le 18 dé­cembre, lan­ce­ment à Mont­pel­lier. L’opé­ra­teur au car­ré rouge peut se tar­guer d’avoir été cer­tai­ne­ment le plus ré­ac­tif à ce jeu. Orange a bien en­ten­du ra­pi­de­ment ré­agi, mais avec une stra­té­gie dif­fé­rente, et Bouygues re­tient ses ar­deurs avant un cer­tain ju­ge­ment de l’Ar­cep.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.