FRÉ­QUENCES 4G

LA GRANDE BA­TAILLE

L'Informaticien - - LA 4G, C’EST MAINTENANT ! -

Dé­ci­sion avant la fin mars

Voi­ci donc ce qui cause des pro­blèmes : l’Ar­cep avait ou­vert l’at­tri­bu­tion pour les fré­quences 800 et 2 600 MHz. Tous les opé­ra­teurs en ont pro­fi­té. Ce n’est qu’après cette at­tri­bu­tion (juillet 2012) que Bouygues Té­lé­com est mon­té au cré­neau, ex­pli­quant qu’il sou­hai­tait réuti­li­ser les fré­quences 1 800 MHz pour dé­ployer la 4G. Ses trois concur­rents fu­rieux consi­dèrent que ce se­rait Dif­fi­cile de ne frois­ser per­sonne dans cette affaire, alors soyons fac­tuels : le 15 juin 2011, le mi­nistre de l’Éco­no­mie, Ch­ris­tine La­garde, et le mi­nistre de l’In­dus­trie, Éric Bes­son, ouvrent of­fi­ciel­le­ment la pro­cé­dure d’at­tri­bu­tion des li­cences 4G. Le 22 dé­cembre, l’État fait ses comptes : 3,5 mil­liards em­po­chés dans la vente des fré­quences 800 MHz et 2 600 MHz. Si tous les opé­ra­teurs ont ob­te­nu des lots dans la se­conde bande des 2 600 MHz, Free est pri­vé des « fré­quences en or » de la bande 800 MHz. Il hé­rite tou­te­fois d’un droit à l’iti­né­rance à sous­crire non plus au­près d’Orange mais au­près de SFR, qui cu­mule deux blocs. Les deux bandes de fré­quences 800 MHz et 2 600 MHz sont donc uti­li­sées pour dé­ployer la 4G sur le ter­ri­toire fran­çais. Ce choix est d’ailleurs une spé­ci­fi­ci­té fran­çaise. En Eu­rope, vingt pays dis­posent dé­jà de ré­seaux 4G/LTE sur la bande des 1 800 MHz, ce qui re­pré­sente au to­tal 31 ré­seaux com­mer­ciaux. Cinq autres sont en cours de dé­ploie­ment dans quatre nou­veaux pays. dé­loyal. Ef­fec­ti­ve­ment, Bouygues est en me­sure de réuti­li­ser ces fré­quences, con­trai­re­ment à Orange et SFR. Free quant à lui n’en a pas dans cette bande. No­tez que la bande 1 800 MHz est ac­tuel­le­ment uti­li­sée pour la 2G qui ache­mine la voix et les SMS. C’est aus­si la rai­son pour la­quelle Bouygues ne sou­haite pas en­core s’ex­pri­mer à ce su­jet, car il at­tend de sa­voir si oui ou non l’Ar­cep ac­cep­te­ra la réuti­li­sa­tion des fré­quences 1 800 MHz ; dé­ci­sion qui doit « être ren­due avant la fin mars 2013 » (lire l’en­ca­dré page sui­vante).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.